Brocante de livres d'occasion tous les mardis

MOP Nantes | Malik Teffahi-Richard | Moppé le 16/08/2012 à 12:15 | Mis à jour le 28/08/2012 à 17:07
Intérêts :
Partagez :

« Qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, on essaie d'être là tous les mardis, de janvier à décembre » assure Antoine de Perier, bouquiniste et président de l'association « Le Mardi du Livre ».

Brocante de livres d'occasion tous les mardis


Tous les Mardis, de 13h à 19h, des bouquinistes, tous membres de l'association « Les Mardis du Livre » vendent des livres d'occasion sur la place de la Bourse.  Ils étaient huit mardi dernier, « on est un noyau dur d'une dizaine de personnes, mais on peut être plus d'une quinzaine parfois, ça tourne, il y a 67 bouquinistes différents qui sont venus vendre ici  » affirme le président. Ils n'étaient pourtant que trois lors de la création de l'association, en mars 2006.

Interview de ces vendeurs et amoureux des livres qui déballent leurs bouquins d'occasion chaque semaine derrière la FNAC.

- Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? « On est tous professionnels, mais c'est un métier qui s'apprend sur le tas, il n'y a pas d'école pour devenir bouquiniste, et on est des marchands ambulants, on n'a pas de boutiques, on loue juste l'espace à la Mairie. Il y a des bouquinistes qui viennent de Loire-Atlantique, de Maine-et-Loire, de Vendée, de Touraine... d'à peu près toute la région, et plus rarement d'ailleurs » témoigne Jean-Yves Vinet, autre bouquiniste des mardis du livre.

- De la rivalité entre bouquinistes ? Pas le moins du monde : «  on se connaît tous très bien et quand un client cherche un livre qu'on n'a pas on va demander aux collègues s'ils ne l'ont pas » ajoute-t-il.

- Que vendent-ils ? « Que des livres d'occasion, de 2010 en remontant jusqu'au 18ème siècle, du relié comme du broché, du livre de poche à un, deux ou trois euros jusqu'à par exemple, des livres anciens que vend un collègue de Saint-Nazaire et qui peuvent facilement monter à 1000 euros ». Et il y en a pour tous les goûts, si Antoine est spécialisé dans les livres d'Histoire et Jean-Yves davantage dans les livres d'art, on trouve aussi des polars, de la littérature classique, des BD, de la poésie, des livres pour enfants, sur le cinéma, et même des livres ésotériques. « Quand on commence le métier, on accumule, mais ensuite on est obligés de se spécialiser sinon on se laisse envahir, c'est une affaire de goût personnel, ici chacun a son domaine », ajoute Jean-Yves.

- Quelle clientèle ? « Il y a bien sûr des promeneurs, et notamment pendant l'été des touristes, mais on aide aussi des étudiants, des chercheurs, et il y a des écrivains nantais qui passent régulièrement » nous confie Jean-Yves. En avril et en octobre 2011, l'association a d'ailleurs invité les écrivains Stéphane Pajot  et Philippe Dossal à faire une séance de dédicace sur la Place, avec musique et animations. Il précise qu'il y a « une vingtaine d'habitués qu'on voit repasser presque toutes les semaines, pas toujours pour acheter d'ailleurs ».

Car il est également possiblement de leur vendre ses vieux livres, annonce Jean-Yves : « A cause de décès, de déménagements ou de choses comme ça, il y a des camions plein de livres que les gens viennent nous vendre, pratiquement tous les mardis. C'est tout à fait possible. »

Alors les mardis, même pluvieux, allez donc demander des conseils de lecture à ces bouquinistes, car il n'est plus tellement facile d'en vivre, « avant on pouvait en vivre, maintenant on est obligés de tous vendre aussi sur Internet » explique Jean-Yves. Ne ratez pas, notamment, la braderie du mardi 11 septembre, de 13h à 19h, où les bouquinistes déstockeront des livres « à partir de quinze centimes » nous a promis Antoine de Perier !

Pour plus d'infos, consultez le blog de l'association Le Mardi du Livre

Source : Malik Teffahi-Richard

Commentaires