La Culture victime du chômage à Nantes

MOP Nantes | angelabeuz | Moppé le 08/02/2012 à 10:10 | Mis à jour le 13/02/2012 à 09:36
Intérêts :
Partagez :

Les statistiques de l'INSEE nous indiquent que le chômage atteignait 9,6 % de la population active française fin 2011. Les Pays de la Loire affichent pratiquement 7,9 %, donc un peu moins que la moyenne nationale, mais qu'en est-il du secteur culturel à Nantes ?

La Culture victime du chômage à Nantes


Si vous lancez une recherche d'emploi sur Nantes à travers Profilculture, un site spécialisé sur les emplois culturels, vous trouverez 4 offres en date d'aujourd'hui, tous secteurs confondus (audiovisuel, web et multimédia, communication, spectacle vivant, patrimoine et art-design-architecture). Dans le 44 il y a 4 postes, dont un à Saint Nazaire et 3 sur Nantes. Parmi ces dernières : l'une d'entre-elle recrute un stagiaire (les Anneaux de la Mémoire) et les deux autres concernent un recrutement pour le théâtre du Grand T en CDI. Mais combien de candidatures recevra donc le Grand T à Nantes ? entre 200 et 300 réponses pour chaque poste, autant dire que le théâtre pourra jouir de "l'embarras du choix". Selon Yves Paumelle, directeur de Profilculture, sur Paris un poste peut générer jusqu'à 600 candidatures !

Le secteur culturel à Nantes est-il donc bouché ? Ce n'est pas seulement à Nantes. Profilculture est une iniciative née en 2004 de la nécessité de se spécialiser pour aider les agents et les candidats à se retrouver pour travailler ensemble. Aujourd'hui, ce réseau de diffusion (une initiative privée venant renforcer le travail de Pôle Emploi Spectacles notamment) atteint jusqu'à 150.000 visiteurs uniques mensuels (pour toute la France). La culture est un secteur apparemment "trop" attirant, le nombre de postes est toujours bien inférieur à la demande réelle des structures. L'expérience acquise durant les cinq premières années dans cette branche est vitale, puisqu'elle va légitimer la permanence des candidats dans le secteur culturel. Plus de 50 % des profils abandonnent après ce laps de temps, étant données les difficultés à surmonter pour trouver un emploi face au chômage. De plus, bien souvent, les postes ne sont pas rémunérés à leur juste valeur.

Qui demeure dans le secteur culturel a dû donc surmonter quelques déboires, faire preuve de volonté et passion pour son métier. La culture est un grand marché de stages ! L'offre de stage pour Les Anneaux de la Mémoire à Nantes semble dure à croire, mais cet exemple n'est malheureusement pas unique ni représentatif de Nantes, mais de toute la France. On recherche une personne avec un niveau d'études master 2 en gestion de projets culturels, avec -entre autres maintes qualités- un bon niveau d'anglais. Le tout pour un salaire qui correspond à 30 % du SMIC. Ces stages ont une date de prise de fonction, mais pas nécessairement de fin de stage. Certains se souviendront peut-être de l'ancienne émission de Jacques Martin "incroyable mais vrai" ! 

Maintenant à vous de nous parler de votre expérience dans la culture à Nantes, du chômage que vous subissez ou dont vous êtes tout du moins témoins, si vous voulez bien, à vous de moper.


Source : BIS, Yves Paumelle, INSEE

Commentaires