Cinéma à Nantes : les sorties du 28 septembre

MOP Nantes | clothilde mio | Moppé le 27/09/2011 à 15:30 | Mis à jour le 27/09/2011 à 21:50
Intérêts :
Partagez :

Les sorties cinéma arrivent pour ce mercredi 28 septembre. Cette semaine, on attend les films dont on a vu les affiches partout dans Nantes et ailleurs, à commencer par ''Les Hommes Libres'' d’Ismael Ferroukhi.

Cinéma à Nantes : les sorties du 28 septembre

En France en 1942, un jeune immigré algérien vit du marché noir, et s’arrange avec la police francaise pour rester libre. Il espionne à la Grande Mosquée de Paris pour qu'on le laisse faire son petit traffic. Le recteur de la mosquée est soupçonné de cacher des juifs. Grâce à une rencontre, le personnage principal va se détourner de sa mission et devenir lui aussi un militant de la liberté. Voilà le synopsis de ce film qu'on peut voir dans tous les grands cinémas de Nantes.

Autre sortie cinéma nationale qui passe à Nantes dans plusieurs cinémas : ''Un heureux évènement'', de Rémi Bezancon ( Le premier jour du reste de ta vie). Dans ce film, les différentes étapes de la maternité sont passées au peigne fin à l'aide du journal intime d’une jeune maman. Avec Louise Bourgoin et Josianne Balasko.

Film à succès dans les sorties cinéma du 28 septembre, ''Identité secrète'', de John Singleton ( 2fast, 2 furious) . Un jeune homme, Nathan (joué par Taylor Lautner),  découvre une photo de lui sur un site qui répertorie les enfants portés disparus. Il réalise que sa vie entière est basée sur un mensonge et sur un drame. Nathan mêne son enquête, se voit pris en chasse par des tueurs et est obligé de fuir avec la seule personne qui l’aidera à établir sa véritable identité. A Nantes, ''Identité secrète'' passera à l'Atlantis et au Gaumont.

Enfin, dernière grande sortie nationale de cette semaine, au Katorza et au Gaumont de Nantes : ''Un été brulant '', le nouveau film de Philippe Garrel (Les amants réguliers, J’entends plus la guitare) sort ce mercredi 28 septembre. Ce film avait été nominé au festival de Venise 2011.
Petit pause sur le thème de la jeunesse en France dans les années 60 pour le réalisateur francais. ''Un été brûlant'', pour lequel le travail s’est fait en famille et avec une invitée de prestige, explore le monde des jeunes comédiens qui peinent à trouver du travail, celui de l’amour et des voyages en Italie. Louis Garrel, Monica Bellucci et Celine Sallette composent le trio d’acteurs principaux de ce film. Entre couples qui se déchirent et qui se créent, acteurs à succès ou qui n’y arrivent pas, l’été fait évoluer la vie de ces personnages.

Pour le reste des films visibles au Katorza à Nantes cette semaine, le public aura droit à ''Ceci n’est pas un film'' de Jafar Panahi. L’iranien raconte son histoire. En attente du verdict de la cour d’appel pour avoir filmé des manifestants hostiles au régime de Mahmoud Ahmadinejad, l’auteur propose un apercu du cinéma iranien, à la fois riche et bridé.

Enfin dans cette salle nantaise et au Gaumont, on trouvera aussi ''We need to talk about Kevin'', de Lynne Ramsay.
Parmi la multitude de films qui existent sur la relation mère-enfant, celui-ci se penche sur une question peu abordée au cinéma.
Eva a sacrifié une bonne partie de sa vie professionnelle pour s’occuper le mieux possible de son enfant. Celui-ci avait toujours été particulier et très difficile, mais à 16 ans il commet une faute gravissime. Ceci amène alors Eva à s’interrroger sur sa responsabilité et les raisons pour lesquelles sont fils la deteste.

Cette semaine le cinéma Concorde de Nantes continue son hommage au cinéma iranien.

Quant au Ciné Bonne Garde de Nantes, il projette trois films. ''La planète des singes : les origines'', qu’on ne présente plus, en fait partie.
Deux séances de ''Trois fois 20 ans'' auront lieu cette semaine dans le cinéma associatif de l’agglomération nantaise. Dans cette oeuvre de Julie Gavras, on voit un couple de sexagénaires vivre à la fois encore comme s’ils avaient vingt ans, s’aimant très fort, puis se faisant du mal…tout ça sur fond d’appréhension du temps qui passe. A cet âge là, ill faut gérer les enfants, les petits enfants, le travail, les amis... Le couple réalise avec surprise qu’il fait partie des seniors. Dès lors, lui n’assume pas, et elle prend son rôle de vieille femme bienveillante trop au serieux. Son mari préfère fuir et tout faire pour rester jeune. Ils vont devenir trop différents et se séparer, pour se retrouver.

Documentaire de la semaine au ciné Bonne Garde de Nantes : ''Rachel'', de Simone Bitton, propose une enquête sur la mort de Rachel Corrie, une jeune pascifiste américaine de 22 ans, écrasée par un bulldozer israelien alors qu’elle tentait d’empêcher la destruction d’habitations palestiniennes. Ce documentaire sur l’engagement et l’utopie date de 2009.

Enfin, au Cinématographe de Nantes, on accompagne cette semaine le Centre d’Histoire du Travail qui fête ses 30 ans. Alors que le CHT organise une exposition Fragments d’Histoire sociale-La Loire Atlantique en luttes, le Cinématographe et l’université de Nantes invitent Gérard Mordillat toute la semaine, pour diffuser les films (''La voix de son maitre'', ''Vive la sociale'') et la série ('' Les vivants et les morts'') de l’ecrivain et cinéaste. Des débats sur les thèmes que ces oeuvres abordent seront organisés suite aux projections. Des luttes syndicales et ouvrières pour le premier, des restes d’une éducation mi anarchiste mi communiste pour le second,  jusqu’aux luttes pour la liberté pendant l’Occupation, Gerard Mordillat s’est intéressé toutes sa vie aux gens qui ne laissent pas les autres décider pour eux et qui ont le courage de se battre quand cela devient nécessaire.
 
Crédit photo : Pyramide Distribution

Commentaires