Découvrez les musiques européennes avec Eurofonik à Nantes

MOP Nantes | Ivan Laforge | Moppé le 23/03/2012 à 12:45 | Mis à jour le 28/03/2012 à 12:41
Intérêts :
Partagez :

Samedi 31 mars la Cité des Congrès de Nantes va s’ouvrir à toutes les influences musicales européennes pendant le festival Eurofonik.

Découvrez les musiques européennes avec Eurofonik à Nantes


Pour en savoir plus sur la première édition de ce festival, j’ai rencontré Sylvain Girault responsable de la programmation du festival et directeur artistique du Nouveau Pavillon à Bouguenais.

Mop : Qu’est qui à motivé ce projet ?
Sylvain Girault : C’est venu d’une rencontre avec Paul Billaudeau, le directeur général de la Cité des Congrès. Lui il voulait développer le projet culturel et les spectacles de la Cité des Congrès, tout en gardant une perspective internationale. Nous nous voulions pouvoir faire découvrir à tout les nantais des artistes qu’on n’a pas forcement l’habitude de voir dans des grands espace comme celui là. De prolonger se que l'on fait tout au long de l'année avec la programmation du Nouveau Pavillon. En gros on avait les idées et lui le pétrole !

Mop : Justement pourquoi la musique européenne ?
S. G. : On voulait mettre en valeur des musiques qui ont toujours été présentes, qui sont proches de nous et que l’on a oubliée. Il existe beaucoup de musiques vivantes et populaire en Europe seulement elles sont trop peu enseignées et écoutées en France. On voulait aussi mettre l’accent sur la création artistique qui est lié à cette musique. C’est une musique de l’hybridation qui n’a pas vraiment de frontières. On essaie souvent de cloisonner les styles musicaux en les régionalisant. Les artistes puisent leurs inspirations dans ce qui les entourent et dans leurs racines mais ils s’inspirent aussi beaucoup de ce qui se fait ailleurs et de leurs rencontres.

Mop : Comment va se dérouler ce festival pour les spectateurs nantais ?
S.G. : Puisque qu’il ne dure qu’une journée, on a créé un billet unique. C'est-à-dire que si les gens viennent dès l’ouverture à 15h, ils pourront rester jusqu’à la fin (1h du matin). Le fonctionnement ressemble aux Utopiales, une fois que les spectateurs auront leurs billets ils pourront accéder à toutes les salles et toutes les scènes.

Mop : Que pourront-ils voir à l’intérieur ?
S.G. : Pour rester cohérent avec notre démarche on n’a pas voulu faire des salles en fonction des styles musicaux, mais plutôt en fonction de la démarche artistique des musiciens. Il y a aura 5 scènes différentes et chacune sera adaptées au rapport que les musiciens ont avec celle-ci. Par exemple dans la salle acoustik, la scène sera ronde et centrale pour créer une ambiance plus intimiste. La salle tribal sera dédiée à une musique plus énergique qui fera bouger le public nantais. La salle 800 (qui vient d'être refaite) sera dédiée aux grandes voix de l'Europe. On a aussi réussi à inviter des artistes qui passent rarement en France tel que Solas, qui se produira sur la scène Eurofolk dans la Grande Halle.

Mop : Y aura-t-il d’autres animations que les concerts pendant la journée ?
S.G. : Oui il y a un programme hors scène que l’on a appelé « La Cité Eurofonik », il se déroulera dans la première partie de la Grande Halle de la Cité des Congrès de Nantes. Il y aura plein d’animations qui touchent de près ou de loin à la musique. Les spectateurs pourront rencontrer des luthiers. Une fanfare klezmer déambulera pendant la journée. Ils pourront assister à de minis concerts a cappella dans une caravane. On a aussi mis en place un atelier avec Jean-Yves Bardoul. C’est un type assez déjanté qui fabrique des instruments avec des légumes.

Ce festival nantais et unique en Europe est fondé sur la découverte. Si vous êtes curieux de connaitre les musiques qui nous entourent, la première édition aura lieu le samedi 31 mars à la Cité des Congrès de Nantes. Pour toutes les infos sur les réservations, la programmation et les tarifs, voici le lien vers le site d’Eurofonik.

Source : Ivan Laforge

Commentaires