L'exquise Folle Journée de la Cité à Nantes

MOP Nantes | Gwenaëlle Bretagne | Moppé le 01/02/2013 à 10:45 | Mis à jour le 05/02/2013 à 11:00
Intérêts :
Partagez :

Du 30 janvier au 3 février, une foule de spectateurs est prête à passer une Folle Journée au centre des congrès de Nantes. MOP s'est rendu sur les lieux pour vous rendre compte de l'authenticité de cette "heure exquise"...

L'exquise Folle Journée de la Cité à Nantes


La Folle Journée est tellement folle, qu'elle dure cinq jours où environ 150 000 personnes sont attendues ! Comment faire pour choisir Le concert, Le Soliste ou encore Les ensembles à voir absolument ? Nous avons fait appel à des experts, musiciens professionnels, pour déblayer la programmation. Mais l'évènement s'inscrivant dans l'excellence artistique, vous ne risquez pas grand chose si vous choisissez un concert au hasard !

À l'Auditorium Baudelaire de 1900 places, pratiquement complet, l'ONPL (Orchestre National des Pays de la Loire, dirigé par Dmitri Liss) a impressionné le public nantais. L'interprétation d'Abdel Rahman El Bacha dans le concerto pour piano et orchestre en sol majeur de Maurice Ravel était tout simplement brillante.
Jeudi après midi, toujours dans l'auditorium, avait lieu la deuxième représentation de l'orchestre Lamoureux qui a un répertoire spécialisé dans la musique française. C'est avec cet orchestre que Ravel avait composé son Boléro. Pour la Folle Journée il est dirigé par Fayçal Karoui. Le moins que l'on puisse dire c'est que ça vaut le détour, l'interprétation du Boléro est tout simplement superbe. Chaque instrument est valorisé par l'acoustique de la salle et la musique prend toute son ampleur avec cette formation. C'est le seul orchestre qui joue tous les jours pendant la Folle Journée, alors précipitez-vous sur les dernières places qu'il reste.

Pour contraster avec cette première impression de l'auditorium de la Cité, je me suis ensuite dirigée vers la Salle Maeterlink de 300 places, où une ambiance feutrée accueillait un public tout aussi passionné de musique classique. La sonate pour piano et violoncelle de Poulenc, interprétée par Claire Désert et Anne Gastinel, était vraiment exquise, bien que le manque de perspective scénique de la salle nantaise ne permettait pas de les apprécier dans toute leur splendeur.

Enfin, les Ateliers de transcription musicale de la Salle Proust de 800 places ont attiré ma curiosité. En effet, il s'agissait d'un projet original, lancé par René Martin, directeur artistique de la Folle Journée. Ici de jeunes élèves des classes de musiques actuelles du Conservatoire de Nantes ont repris des partitions classiques transcrites pour leur mode d'expression : Rock, pop, rap, électro, jazz... Il ne s'agissait plus de grands virtuoses, mais plutôt de jeunes à qui on offre l'opportunité de s'éclater sur scène, non seulement à la Cité des Congrès, mais également dans le reste des quartiers de la ville nantaise pendant quelques jours. Une initiative socio-culturelle qui facilite la diversification des publics, l'expérimentation et l'éducation artistique.

Cette année, la Folle Journée c'est aussi la musique espagnole, c'est pour cela que vous pourrez écouter beaucoup de concerts de guitare. La salle Lorca de 80 places est réservée à cet instrument. S'il n'y avait un concert à ne pas rater je vous conseil d'aller voir Roberto Aussel le samedi matin à 10h45.
La musique espagnole c'est aussi le flamenco, c'est l'occasion de (re)découvrir ce style musical bien particulier que ce soit sous forme d'orchestre ou bien avec une formation basse, guitares, percussions et danseurs. Dans les deux cas vous ne serez pas déçu du voyage. Pour ma part, je vous conseille d'aller voir Antonia Contreras accompagnée de l'orchestre de Poitou-Charentes. La chanteuse a une voix enivrante qui vous transporte dans l'univers de De Falla.

Pour les amateurs de radio, l'animateur Frédéric Lodéon sera en direct de la Cité des Congrès sur France Inter, le samedi à 14h.

+ d'info sur les concerts et la programmation sur le site de la Folle Journée. N'hésitez-pas à nous faire part de vos commentaires, il vous suffit de vous inscrire ICI et de laisser libre court à votre liberté d'expression !

Source : La Folle Journée

Commentaires