Gentle Rain : un compositeur nantais de musique électronique à découvrir

MOP Nantes | 2Bees | Moppé le 09/02/2013 à 19:04 | Mis à jour le 15/03/2013 à 11:46
Intérêts :
Partagez :

Un compositeur de chambre de plus : Gentle Rain. Un nantais de 20 ans, amateur de musique urbaine, a publié "Make Sense", un EP travaillé uniquement sur ordinateur (MAO = Musique Assistée par Ordinateur). Comme beaucoup de personnes qui se lancent dans la composition de musique électronique.

Gentle Rain : un compositeur nantais de musique électronique à découvrir


Un pseudonyme aux significations diverses pour l'artiste : Gentle Rain est inspiré de la douce pluie de Jim Morrisson dans la chanson "The Crystal Ship", celle qui vous enveloppe dans votre bulle lors de jours sans saveur. Vous avez déjà vécu cela : cet état presque amorphe, où vous ne regardez pas simplement les choses. Vous les contempler. Voilà la sensation que Gentle Rain veut provoquer.

Il placerait son style au carrefour de l'abstract hip-hop, du post-dubstep et de l'IDM ou de l'electronica de manière plus large, tout en cherchant une continuité, un véritable lien entre les chansons. Ce n'est pas seulement sampler pour sampler. Ce n'est pas simplement faire un EP pour rassembler des compos. C'est un triptyque.

L'EP commence par "There Is No Spoon". Des débuts plutôt flous qui traduisent une entrée dans un songe, et qui, petit a petit, semble apporter des réponses, qui semble donner sens, "Make Sense". En ouvrant les portes de la perception, en libérant son esprit, on peut arriver a la verité. Le titre fait référence à Matrix.

La deuxième caractérise "un flux de pensée" entre souvenirs et espace, entre lumière et obscurité : les sons de xylophone fusionnent avec les cris d'enfants et s'approchent de l'état d'extase recherché.

Et pour conclure, une mélodie en trois temps, plus entraînante, où s'installe un dialogue de "Mr Nobody" qui remet en cause les réponses trouvées auparavant, et complexifie la notion de réalité en la liant à celle de l'existence humaine.

Un délire musical délicat et difficilement descriptible. Des explications de Gentle Rain, aux allures philosophiques, quasi-nécessaires : sans elles, qui aurait compris ce message ? 

Est-ce l'éclosion d'une "philoelectronica" ?



-->