Où en est le Musée des Beaux-Arts de Nantes?

MOP Nantes | Timothée Franc | Moppé le 15/06/2012 à 12:30 | Mis à jour le 21/06/2012 à 16:18
Intérêts :
Partagez :

Le musée des Beaux-Arts de Nantes propose d'ordinaire un vaste panorama du XIIème au XXIème siècle et permet ainsi une véritable exploration de l'Histoire de l'art. N'oubliant pas de s'actualiser en permanence, il adopte également des créations contemporaines aux goûts des nouvelles techniques, comme la photographie ou la vidéo. Pendant ses travaux d'extension qui s'achèveront à la fin de l'année 2013, ses œuvres ont été déplacées vers de nouvelles réserves afin d'être restaurées ou examinées. Elles s'exportent aujourd'hui un peu partout dans la ville à l'occasion du voyage à Nantes, notamment avec l'exposition «Un jour parfait», de l'artiste chinois Yan Pei-Ming.

Où en est le Musée des Beaux-Arts de Nantes?


Un musée au dynamisme éclatant

Trois grandes salles, le baroque patio central, la chapelle de l'Oratoire et la salle Blanche, sont les fers de lance d'un des plus grands musées de France, indispensables pour déployer son ambitieuse politique d'expositions temporaires. Visites guidées, animations, nocturnes ou événements en tout genre, le musée des Beaux-Arts de Nantes est un lieu culturel qui s'anime dans la mouvance de son époque. Ainsi propose -t- il des nuits pour les étudiants ou bien le festival annuel Handiclap. De manière générale, dans la dynamique initiée en 2010 par la ville de Nantes visant à faciliter l'accès à la culture et à la création artistique pour tous, le musée s'est engagé à soutenir l'opération «l'art en partage», en organisant des rencontres entre amateurs, citoyens et professionnels du monde de l'art. Fidèle à la volonté de Jean-Marc Ayrault de renforcer le lien social et de favoriser une équité de l'offre, le musée des Beaux-Arts est donc un musée dans l'ère du temps.

Des travaux nécessaires pour rester tourné vers l'avenir

Le musée des Beaux-Arts de Nantes date de 1900, où on le surnommait à l'époque le «Palais des Arts». Aujourd'hui, il n'est plus aux normes contemporaines de conservation et sa capacité devient trop faible pour accueillir les œuvres acquises par la ville. En Avril 2009, le projet de rénovation et d'extension du musée a donc été voté à l'unanimité. Le 25 Septembre 2011, l'immense bâtiment situé Rue Georges Clemenceau à Nantes ferma ses portes, afin de laisser place à l'équipe anglaise d'architecture Stanton-Williams, lauréate du concours avec sa proposition d'étendre le musée vers l'arrière. Plusieurs exigences se devaient d'être respectées au sein de ce projet: la création d'espace de médiation en écho aux politiques municipales destinées à faciliter l'accès à la culture, des lieux propices à la documentation visant à éduquer les visiteurs et les Nantais, mettre le bâtiment aux nouvelles normes françaises imposées pour la conservation des expositions permanentes, puis, enfin, créer de nouveaux espaces pour accueillir les pièces fraîchement acquises. La principale crainte d'une telle extension était le hiatus éventuel pouvant apparaître entre la partie ancienne et la partie construite. La réponse architecturale de la part des spécialistes anglais est lumineusement originale: une pléiade de verrières laisseront les rayons de la lumière naturelle embrasser la jonction, pour une discrète continuité.

Pour patienter avant de venir vous faire éblouir dans ce Musée, vous pourrez retrouver plusieurs expositions créées par les Beaux-Arts à l'occasion du Voyage à Nantes, notamment celle de l'artiste chinois Yan Pei-Ming, à la chapelle de l'Oratoire.

Source : Timothée Franc, Nantes.fr, Musée des Beaux-Arts de Nantes

Commentaires