Le Portugal au Cosmopolis à Nantes

MOP Nantes | angelabeuz | Moppé le 28/02/2012 à 12:46 | Mis à jour le 09/03/2012 à 12:16
Intérêts :
Partagez :

Hier soir le vernissage des expositions au Cosmopolis était très animé, de nombreux nantais se sont rendus rue Scribe pour admirer l'art contemporain portugais exposé et prendre le "verre de l'amitié"...

Le Portugal au Cosmopolis à Nantes


"Soyez assurés que le Centre Culturel Européen (CCE) aura à coeur de ne pas oublier le Portugal au-delà des Oeillades Portugaises" : telles furent les dernières paroles de la vice-consul du Portugal à Nantes, avant d'ouvrir l'exposition au public. Ce dernier l'a chaleureusement applaudie pour son discours "courageux mais non démagogique", comme le qualifie une personne de l'auditoire. "Nous ignorions ce paradoxe : les entreprises portugaises sont particulièrement dynamiques, mais elles se heurtent à de nombreuses difficultés pour s'adapter au monde moderne", m'avoue un couple autour d'un verre. D'un autre côté, l'un d'entre eux n'est pas d'accord avec les parallèles qui ont été présentés entre notre région et celles du Portugal. Les Pays de la Loire  une région "artificielle" (construite sur la base d'une réalité administrative plutôt que d'identité culturelle), il pense qu'il est bien difficile de parler de similitudes culturelles dans ce contexte. Une jeune portugaise est également là et ne cache pas son enthousiasme devant la richesse de la culture portugaise "présentée sous toutes ses formes, où l'on découvre des artistes inconnus jusqu'alors" au Cosmopolis, grâce à la quinzaine portugaise organisée par le CCE. Elle aussi, suite au discours, est frappée par le contraste qui règne au Portugal, à la fois dévasté par la crise, mais dont la population reste pleine d'espoir. On m'avoue que c'est peut-être grâce à cette "saudade", une mélancolie joyeuse qui caractérise la culture brésilienne (le seul héritage du Portugal en terre américaine). Mais aussi le Fado, l'expression la plus connue internationalement de la musique portugaise.

Avant de repartir, je suis montée à l'étage faire connaissance de Fernando Gaspar, artiste plastique et sculpteur du nord du Portugal (Aveiro), qui exposait ses toiles à travers un travail intérieur très intéressant. Invité par la vice-consul, il ne cache pas que c'est un véritable honneur pour lui d'être ici en tant que représentant national. L'expo s'appelle Remind 25, car cela fait déjà vingt-cinq ans que Fernando expose. Il avait eu l'occasion de présenter son travail à Paris et à Cognac, mais c'est pour lui une grande première à Nantes.    

Si vous passez par le Cosmopolis, ne manquez pas l'exposition !
Et aussi, une initiation à l'art verrier le 4 et 7 mars, une activité ouverte à tout public (de plus de 6 ans) et complètement gratuite proposée par Sonia Costa. Cette initiation aura lieu au Passage Sainte-Croix (9 rue de la Bâclerie dans le Bouffay). En plus de l'initiation vous pourrez découvrir ses oeuvres qui laissent jouer son imaginaire et son inspiration par touches de verre.

Renseignements sur le site du CCE et au Cosmopolis, 18 rue Scribe à Nantes.

Source : Cosmopolis

Commentaires