Yuval Pick présente Score à l'Onyx de Saint-Herblain

MOP Nantes | angelabeuz | Moppé le 28/03/2012 à 16:39 | Mis à jour le 30/03/2012 à 13:06
Intérêts :
Partagez :

Yuval Pick, danseur et chorégraphe israélien à la tête du Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-Pape depuis peu, nous a présenté hier soir sa dernière création, Score, à l'Onyx-La Carrière de Saint-Herblain

Yuval Pick présente Score à l'Onyx de Saint-Herblain


C'est un honneur pour Yuval Pick de reprendre le CCN à la suite de Maguy Marin, danseuse et chorégraphe internationalement reconnue dans le monde de la danse contemporaine depuis les années 80. C'est pourquoi son travail suscite tant d'attentes. D'autant plus que Yuval a fondé sa compagnie, The Guests Company, en 2002, après avoir dansé pour la Batscheva Dance Company, du prestigieux chorégraphe israélien Ohad Naharin. La carrière internationale de Yuval Pick, auprès d'artistes de renom, comme Carolyn Carlson ou encore Russel Maliphant, est marquée par un parcours extraordinaire, qui l'a amené à intégrer le Ballet de l'Opéra national de Lyon en 1999. 

Qu'en est-il de Score ? Ce trio, mis en scène avec sobriété, est principalement basé sur la technique de contact-improvisation. Mais la pièce présentée à l'Onyx à Saint-Herblain hier soir n'était pas du tout improvisée, malgré les apparences. Toute l'intention des danseurs a été travaillée avec une telle souplesse que le spectacle ressemble à une création instantanée pour satisfaire le plaisir des spectateurs. Il s'agit d'une création qui met en relief la grande dextérité des trois danseurs, je salue et félicite notamment Antoine Roux-Briffaud, de la région nantaise, pour son excellente performance. Score porte d'ailleurs bien son nom, parce que la pièce ressemble parfois à une compétition sportive, de par son rythme époustouflant. Cette création se veut représenter le peuple israélien dans son universalité et sa spécificité, éléments renforcés par la création musicale de Bertrand Larrieu. Yuval Pick s'était fixé pour objectif de constituer un témoignage de la réalité et des gens de son pays, une idée intéressante. Malgré tout, l'absence de travail dramaturgique (certainement voulue) du chorégraphe a amené les spectateurs à se lasser bien avant le score final.

Si vous aussi étiez à l'Onyx de Saint-Herblain dites nous ce que vous avez pensé de la pièce de Yuval Pick.

Source : Onyx, angelabeuz, photo Laurent Philippe

Commentaires