Nantes, Dexia : '' la ville ne sera pas touchée par les emprunts toxiques ''

MOP Nantes | aya | Moppé le 08/10/2011 à 17:00
Intérêts :
Partagez :

Cette semaine Dexia a fait la Une des journaux nationaux. On note que la presse économique est très pessimiste pour l'avenir de cette banque et à Nantes aussi, la situation de la banque inquiète.

Nantes, Dexia : '' la ville ne sera pas touchée par les emprunts toxiques ''


La chute de Dexia rappelle forcément le désastre financier provoqué par la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008. Selon le quotidien lyonnais le Progrès la banque est en train de mourir de la dette asphyxiée par le manque d'argent. Dexia serait ainsi le premier établissement européen touché par la crise de la dette.

La banque qui est spécialisée dans les prêts aux collectivités locales, suscitent aussi des inquiétudes dans la région nantaise. Cette inquiétude on l'a ressenti également hier après midi à Nantes lors du conseil municipal. Une conseillère a en effet demandé au maire de la ville Jean-Marc Ayrault si la commune sera impactée par les emprunts toxiques. Un emprunt toxique est un risque énorme, la majorité de ces prêts sont calculés en fonction d'indices financiers divers comme le cours du franc suisse, de l'euro, du yen, ou du dollar. Durant une période pouvant aller jusque 25 années les taux d'intérêts peuvent varier aussi bien à la hausse qu'à la baisse.

Le maire de Nantes et M. Bolo, son adjoint en charge des finances, de l'évaluation des politiques publiques et du dialogue citoyen, se sont montrés très rassurants affirmant que ''la ville de Nantes ne serait pas touchée par les emprunts toxiques.'' Pour justifier cette affirmation le maire explique que la ville contracte des emprunts auprès de plusieurs établissements et que jusqu' à présent aucune difficulté n'est à prévoir.

Dexia est pourtant un partenaire financier important de l'agglomération nantaise. Difficile de croire qu'il n'y aura aucun impact dans la ville ou la région. En effet, la presse a révélé cet été que plusieurs communes de l'agglomération sont déjà touchées par les emprunts toxiques. La commune de l'agglomération nantaise la plus endettée est Thouaré-sur-Loire. Le maire de cette commune a d'ailleurs porté plainte contre Dexia en raison des taux d'intérêts qui ont brusquement augmenté passant de 4 à 13%. Les villes de Donges, Haute-Goulaine et Saint-Nazaire sont également concernées par les emprunts toxiques.


Nantais qu'en pensez vous?

 Crédit photo : impots-locaux.net





Commentaires

Le 09/10 à 19:29 : Il a donné quoi le procès de la ville contre Dexia?

Le 09/10 à 17:23 : Récemment installé à Thouaré sur Loire, je suis très inquiet concernant ces emprunts toxiques. On se demande comment des responsables peuvent prendre autant de risques.