Trouver un emploi saisonnier à Nantes

MOP Nantes | Caroline Pajot | Moppé le 27/04/2012 à 16:14 | Mis à jour le 07/05/2012 à 19:24
Intérêts :
Partagez :

Quand on se lance dans son premier emploi saisonnier, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Peut-on travailler avant ses 18 ans ? Comment trouver son job d'été ? Nous avons cherché pour les jeunes nantais les bons plans pour trouver un emploi saisonnier, la législation et tout autre information bonne à savoir avant de signer son contrat.

Trouver un emploi saisonnier à Nantes

L'emploi saisonnier : que dit la loi ?

Le ministère du travail, de l'emploi et de la santé nous rappelle la législation en vigueur au sujet des emplois saisonniers. Il s'agit de contrats à durée déterminée, dont la date de fin peut ne pas être indiquée précisément. Mais dans ce cas, le contrat doit mentionner qu'il s'agit d'un emploi s'étalant sur la durée de la saison, ainsi qu'une durée minimale d'emploi. Les indemnités de fin de CDD ne sont pas dûes lorsqu'il s'agit d'emplois saisonniers. Enfin, l'emploi n'est pas considéré comme saisonnier s'il recouvre toute la durée d'activité de l'entreprise.

L'emploi saisonnier pour les moins de 18 ans :
Pour les jeunes qui n'ont pas encore atteint la majorité, il est possible de travailler l'été dès 16 ans sous certaines conditions. Le CRIJ (Centre Régional Information Jeunesse) nous informe sur les droits des jeunes travailleurs. Au niveau des salaires, les jeunes de moins de 17 ans sont rémunérés à hauteur de 80% du SMIC, tandis que les plus de 17 ans percevront 90% du SMIC.
Il faudra fournir une autorisation écrite des parents. Si vous voulez travailler dès 14 ans, il faut, en plus de l'autorisation des parents, faire une demande écrite auprès de l'inspection du travail. Les parents seront cosignataires du contrat de travail. Attention, les mineurs ne peuvent pas accéder à tous les emplois : les débits de boissons, étalages extérieurs des commerces et « les activités dangereuses et pénibles » (travail sur machines, port de charges...) leur sont interdits.
Le nombre d'heure travaillées autorisé est de 35h. Les jeunes de moins de 16 ans ont le droit de travailler 7 heures par jour, contre 8h par jour pour les plus de 16 ans. La période du contrat pour les moins de 16 ans ne doit pas dépasser la moitié des vacances scolaires. Pour tous, le travail est interdit pendant les jours fériés.
Pour plus de renseignement, le CRIJ des Pays-de-la-Loire met à disposition sur son site un guide bien détaillé et gratuit sur les droits et conditions de travail des jeunes.


L'emploi saisonnier pour les plus de 18 ans :
Pour les jeunes travailleurs majeurs, le salaire doit être au minimum égal au SMIC. En 2012, il est fixé à 9,22€ brut de l'heure (donc 1398,37€ bruts par mois, sur la base de 35 heures travaillées par semaine). Pour obtenir le salaire net, il faudra enlever 20 à 25% du salaire, ce qui correspond aux charges salariales. À savoir : les jeunes de moins de 26 ans sont exonérés d'impôts sur les salaires perçus pendant leurs études et durant les congés scolaires et universitaires, à condition de ne pas dépasser l'équivalent de trois mois de SMIC sur l'année.

L'AFIJ et le CRIJ : deux aides pour trouver un emploi saisonnier

Quand on est étudiant, chaque année il faut partir à la chasse aux bons plans pour trouver un job d'été. Comment faire quand on est un jeune nantais ?

À Nantes, l'AFIJ (Association pour Faciliter l'Insertion professionnelle des Jeunes issus de l'enseignement supérieur) organise un forum consacré aux jobs d'été. Le jeudi 3 mai, de 10h00 à 17h00, les jeunes nantais pourront rencontrer des entreprises qui recrutent : commerce, animation, conseil, aide à domicile figureront parmi les secteurs représentés.
L'accès au forum sera entièrement gratuit. Pensez tout de même à vous inscrire auprès du Relais AFIJ de Nantes, au 02 40 72 61 59 ou nantes@afij.org.

Le CRIJ met à votre disposition son guide 2012 pour trouver un emploi saisonnier. À l'intérieur, un rappel de la législation, et des idées de secteurs d'emploi à contacter. Pour ceux qui ont le BAFA (Brevet d'Aptitude à la Fonction d'Animateur) et qui se tournent vers des jobs d'animation, le CRIJ et l'UFCV organisent un après-midi autour du thème « bosser avec son Bafa » le mercredi 2 mai, de 14h00 à 16h00. Il y aura des recrutements sur places, des simulations d'entretien d'embauche, et la possibilité de postuler en ligne.
Rendez-vous au CRIJ, 37 rue Saint-Léonard à Nantes, muni de votre CV.

Où trouver son emploi saisonnier ?

Avant de pouvoir conseiller ou déconseiller un emploi saisonnier, il faut le trouver. La moitié des jeunes de la région nantaise que nous avons interrogés ont eu recours à ce que l'on appelle communément « le piston », ou aux réseaux personnels. Mais pas de panique, on peut quand même trouver du travail sans avoir de contacts !
Répondre aux petites annonces est aussi efficace : dans les journaux ou sur internet, il y a plein de sites qui répertorient les différentes annonces des employeurs en fonction de votre région. Le Pôle emploi propose également ce service dans sur la page consacrée aux emplois saisonniers en Loire-Atlantique.

Si votre recherche est infructueuse même en allant vous présenter directement à l'employeur (en candidature spontanée), vous pouvez toujours vous tourner vers l'intérim. C'est ainsi que Pauline a décroché son boulot de vendeuse, sans avoir d'expérience dans ce domaine : « L'interim permet d'avoir au moins quelques missions lorsque l'on montre que l'on est vraiment motivé à travailler ; je n'avais jamais fait de vente ni tenu une caisse mais j'ai trouvé du travail. »

Alexandra, qui a passé un été en tant que jeune fille au pair à Londres, est quant à elle passée par un organisme spécialisé. Elle nous conseille le site  dédié aux séjours au pair et petits boulots à l'étranger. « C'est un organisme sérieux et réactif, mais la démarche est payante », nous prévient-elle.

Ils ont testé comme emploi saisonnier...

Rien de tel que le vécu pour savoir vers quoi se tourner. MOP a donc recueilli les témoignages de jeunes de Nantes et de ses environs.

Tout d'abord, quelques idées d'emplois saisonniers, que d'autres ont déjà testé : agent de propreté, cueilleur de fruits, animateur, vendeur, facteur, agent d'usine, guide touristique, baby-sitter...
On a tendance à penser qu'il n'y a pas vraiment de bons plans au niveau de l'emploi saisonnier : chaque petit boulot a ses avantages et ses inconvénients.
Mathieu à l'habitude de travailler sur les marchés : « pour les personnes qui veulent profiter de leur après-midi, le marché est le lieu idéal. On se lève tôt, on travaille le matin et l'après-midi est à nous. »
Hélène nous conseille le poste de chargé d'assistance au téléphone : « c'est un vrai bon plan, bien payé, pas trop fatigant, il y a juste les horaires qui sont un peu contraignants ».
Lucile elle, retourne chez ses parents l'été pour travailler en tant que guide dans une chapelle. « Je trouve ça vraiment formidable. On rencontre des personnes passionnées, avec qui l'on peut avoir des échanges intéressants. En été, il y a beaucoup de touristes, on peut aussi pratiquer les langues étrangères ! Et puis n'oublions pas qu'en plus du salaire, il y a toujours un pourboire à se mettre en poche à la fin de la journée ! »

Chloé, Alex et Léa sont tous les trois ravis de leur expérience dans l'animation. Chloé explique « on peut profiter du beau temps, organiser des sorties et activités qui peuvent nous amuser aussi, mine de rien. L'ambiance est de plus souvent joyeuse, grâce aux enfants et aux autres animateurs ». Par contre, il ne faut pas s'attendre à de hauts salaires: « C'est une expérience super, mais au niveau salaire, il faut le dire, ce n'est pas ça. 42€ pour une journée de 10h non-stop, au bout d'un moment, on dit non. »

Pauline et Chloé ont toutes les deux testé le métier de vendeuse. « Avec un peu de chance, on peut toucher un pourcentage sur les ventes ce qui fait un plus niveau salaire, ainsi qu'une motivation supplémentaire à bien faire son travail » nous informe Chloé.  Pauline nous met en garde : « il faut s'accrocher pour être vendeuse dans un magasin de fringues en pleine période des soldes... », mais elle ne déconseille pas le job pour autant.

  Et vous les Nantais, quels sont vos bons plans ? Qu'avez-vous testé comme emploi saisonnier ?

Source : Caroline Pajot, crédit photo : PRA

Commentaires