Le concombre nantais en péril

MOP Nantes | Lydia | Moppé le 07/06/2011 à 12:00
Intérêts :
Partagez :

Les maraîchers de Nantes et sa région subissent de plein fouet les répercussions de la crise sanitaire dont le foyer se situe en Allemagne.

Le concombre nantais en péril

L'origine de la bactérie tueuse n'a toujours pas été identifiée clairement et plusieurs pistes ont successivement été évoquées : d'abord les concombres, puis les germes de soja cultivés dans la région de Hambourg, où sévit actuellement l'épidémie.

Les producteurs français, plus particulièrement les maraîchers nantais, détruisent une grosse partie de leur production : les consommateurs délaissent en effet les légumes frais, particulièrement le concombre, dont les ventes sont actuellement en chute libre.
La situation des producteurs est grave, au point que, d'après Louis Vinet, Président des jeunes maraîchers de légumes de France, "(...) rien que sur la région nantaise les producteurs perdent trois millions d'euros par jour''.
Cette semaine, les 4/5e de la production de concombres, dont le département est le premier producteur de France, sont sur le point d'être détruits.

Pour que la situation s'améliore, il serait nécessaire de rassurer les consommateurs, qui appliquent manifestement le principe de précaution en s'abstenant de manger des concombres, mais aussi des tomates et des laitues, fussent-ils produits localement.

Les maraîchers attendent beaucoup de la réunion des ministres de l'Agriculture européens qui aura lieu à Bruxelles aujourd'hui sur ce sujet : ils espèrent obtenir des aides financières conséquentes, en attendant que les doutes soient entièrement levés sur l'innocuité pour la santé humaine de la production maraîchère.


Source : AFP

Commentaires