Conférence sur l'Internet libre à Nantes.

MOP Nantes | Ivan Laforge | Moppé le 23/02/2012 à 16:03 | Mis à jour le 28/02/2012 à 12:46
Intérêts :
Partagez :

Hier soir je me suis rendu pour vous à une conférence sur la neutralité du web (ou web off pour les anglophones) organisée par l'association Ping. Elle avait lieu dans les locaux de l'association au 38 rue du Breil à Nantes. Cette conférence était en collaboration avec le journal Europa qui sort un dossier sur le même thème dans son édition de février-mars 2012.

Conférence sur l'Internet libre à Nantes.


Il était donc question des libertés sur Internet, de sa neutralité, d'un Internet libre sans contrainte et de préservation de l'anonymat. Pour discuter de tout cela, une table ronde était organisée avec plusieurs intervenants. Un journaliste, un artiste numérique, un fournisseur d'accès local et des hacktivistes du net.
Vous allez me dire qu'en fait c'était un rassemblement de geek et autre nerd qui ont discutés pendant deux heures, dans un langage incompréhensible du commun des mortels, de chose qui n'intéresse qu'eux. Et bien pas du tout ! Il est vrai que le vocabulaire n'était pas toujours accessible, mais pas besoin d'avoir fait des études poussées d'informatique pour comprendre de quoi ils parlaient.

Ils étaient là pour sensibiliser le gens sur le web off (neutalité) afin de protéger le respect de la vie privée et les libertés sur Internet. Ils ont d'abord aborder les conséquences que pourrait avoir le traité ACTA (Anti-conterfeiting Trade Agreement). En effet ce traité qui passera bientôt devant la Commision Européenne pourrait autoriser les fournisseurs d'accès (Bouygues, Orange, Free, etc) à pouvoir regarder le contenu des informations que vous échangez sur la toile. Cela donnerait lieu à un contrôle par des acteurs privés alors que cela devrait être fait par des autorités publiques.
Ensuite un hackativiste nantais de Telecomix, un site qui milite pour la liberté d'information, a prit la parole. Il a montré comment internet pouvait servir de relai à l'information tout en évitant le contrôle des institutions. Il a exposé comment cela pouvait être mis en place notamment dans des pays comme la Syrie où l'information est très contrôlée.
Après ce fût le tour de FaiMaison. C'est une association nantaise qui essaie de monter un fournisseur d'accès internet (FAI) local à Nantes. Ce qui permettrait à l'utilisateur de pouvoir dialoguer plus facilement avec les personnes qui fournissent l'Internet, ce qui est loin d'être le cas aujourd'hui.
Le reste de la conférence a surtout tourné autour du sujet de la protection d'information. Surtout comment préserver ses mails, créer son propre serveur internet, héberger facilement des sites sur ces serveurs ou créer son réseau wifi.

Cette conférence nantaise était très intéressante, elle m'a permis de prendre conscience de ce qu'est réelement Internet. Elle a permis d'attirer l'attention sur les dangers de la centralisation d'Internet et l'importance de sa réappropriation par les internautes.

Je vous invite à lire le dossier sur ces thèmes dans le dernier magazine Europa. Pour que vous deveniez acteur et pas consomateur du net n'hésitez pas à laisser un commentaire à la suite de l'article si vous avez quelque chose à ajouter.

Source : Ivan Laforge

Commentaires