Grève contre l'austérité, à Nantes

MOP Nantes | Ivan Laforge | Moppé le 29/02/2012 à 15:18 | Mis à jour le 07/03/2012 à 12:20
Intérêts :
Partagez :

Aujourd'hui dans les rues de Nantes a eu lieu une manifestation intersyndicale. Elle répond à un appel à la grève national et européen, puisque ce 29 février c'est 23 pays de l'Union Européenne qui se sont mobilisés.

Grève contre l'austérité, à Nantes


Dès ce matin il y a eu des pré-rassemblements à Pirmil, rue des Tanneurs (pour les salariés d'EDF) et à la gare (pour les cheminots). Les grévistes de la CGT, FSU et Solidaires se sont ensuite rejoints en face de la place du Commerce. Ils ont commencé leur marche par la rue de Kervéguen, pour se faire entendre devant le consulat de Grèce situé dans cette rue. Les manifestants ont ensuite remonté le cours des 50 Otages pour finir devant la Préfecture nantaise. Ils rejoignaient là, la CFDT et l'UNSA qui n'avant pas appelé à la manifestation mais juste à un rassemblement citoyen.

J'ai alors pu aller discuter avec quelques uns des 4000 grévistes nantais pour écouter leurs revendications. Ils étaient surtout là pour exprimer leur mécontentement envers les cures d'austérité que font vivre les états aux citoyens européens. C'est d'ailleurs pour cela que la Confédération Européenne des Syndicats (CES) a appelé à mener des actions aujourd'hui. Cet appel à lieu la veille d'un sommet de l'UE pendant lequel il doit être voté un nouveau traité budgétaire. Selon les syndicats ce plan d'austérité est décidé "sans faire appel aux instances démocratiques, et sans l'accord des citoyens".
Une syndicaliste de la CGT qui faisait parti de l'organisation m'a précisé qu'ils n'avaient pas choisi de se réunir devant la Préfecture par hasard. "C'est le lieu qui représente l'Etat à Nantes. On est ici pour faire entendre nos voix, pour montrer au gouvernement que ne sommes pas d'accord avec sa politique".



A l'occasion de cette journée de mobilisation les grévistes ont vêtu la statue du Général de Gaulle d'un grand drapeau grec. La manifestation s'est déroulé sans incident au rythme des chants des grévistes. De plus les quelques badauds avec qui j'ai pu parler, était plutôt d'accord avec les revendications. Malgré le calme relatif j'ai pu constater un fort déploiement des forces de police aux alentours de la Préfecture.

Si vous avez participé à cette manifestation ou que vous avez envie de vous exprimer sur les revendications, laissez un commentaire à la suite de l'article !


Source : Ivan Laforge

Commentaires

Le 01/03 à 18:13 : Dommage que l'annonce de cette manifestation, n'est pas été, en amont, relayée par les médias ! Du fond de ma campagne, j'en ai été averti que le jour même à mon grand regret. Il est indispensable que les citoyen se mobilisent, pour affirmer leur désaccord avec le capitalisme financier et fassent valoir leur réalité. Le changement est possible, rien n’est irréversible.

Le 01/03 à 09:48 : Dans la série noire il y a aussi la fermeture du consulat portugais nantais. Les 50 000 ressortissants de l'ouest devront se rendre à Paris pour toutes les démarches qui en dépendent...