Un nantais fondateur des indignés du PAF.

MOP Nantes | aya | Moppé le 17/04/2012 à 17:33 | Mis à jour le 26/04/2012 à 10:36
Intérêts :
Partagez :

Jeudi soir, à Paris, j'ai rencontré le Nantais Philippe Guihéneuf, alias (Ph G9) fondateur des Indignés du PAF (paysage audiovisuel français) et des médias.

Un nantais fondateur des indignés du PAF.


Le collectif milite depuis le mois de décembre 2011 pour une meilleure qualité de l'information et une réconciliation entre les citoyens-usagers et les médias. Désirant devenir journaliste (la profession que les français détestent le plus selon Marianne) je suis particulièrement sensible à tout ce qui a trait aux médias. J'ai donc cherché à en savoir un peu plus sur ce nantais pas comme les autres qui a décidé de prendre à bras le corps le problème de la désinformation dans les médias français.


Philippe Guihéneuf fondateur des Indignés du PAF

Mop : Bonjour Philippe, peux-tu nous dire qui sont les Indignés du PAF ?
PH G9 : Le collectif est né le 7 décembre 2011 au lendemain de la diffusion sur TF1de faux reportages sur la délinquance urbaine dans une émission qui s'appelle « Appels d'urgence ». J'ai découvert ce bidonnage en regardant le Petit journal sur Canal +, et le lendemain  les Indignés du PAF  sont nés. Le collectif a été créé par deux associations "les contestataires propositifs" et "les pieds dans le PAF".



Mop : D'accord, mais c'est pas nouveau, les bidonnages d'émissions, stigmatisant les jeunes à cagoules. Alors pourquoi ce faux reportage a-t- il créé le déclic pour fonder un collectif ?
PH G9 : Je connais beaucoup de jeunes qui portent des capuches et je sais ce qu'ils pensent quand ils voient ce genre de reportages qui les stigmatisent.

Mop : De plus, en tant qu'ancien directeur du théâtre nantais le TNT, tu dois connaître de nombreux jeunes du spectacle ?
PH G9 : Oui c'est pour cela que ces faux reportages m'ont particulièrement indignés, je sais comment pensent les jeunes.

Mop : Pourquoi ce nom d'ailleurs ? Vous rejoignez le mouvement des indignés tout court ?
PH G9 : Alors non, on a rien à voir avec les Indignés, mais je suis un hesselien, indigné par la stigmatisation d'une partie de notre population.

Mop : Comment agissez vous concrètement ?
PH G9 : Nous avons interpellé le CSA, puis nous avons rencontré des professionnels et d'autres citoyens préoccupés par le sujet. Pour récolter des propositions nous avons organisé une série de tables rondes au printemps dans une dizaine de villes en France. De ces débats ont émergé des propositions regroupées dans l'Appel des Indignés du PAF pour une meilleure qualité de l'information.

Mop : Si je me souviens bien vous avez lancé votre Appel le 2 avril, tu peux me dire combien de signatures vous avez obtenues depuis ?
PH G9 : On en est déjà à plus de 400 signatures en 10 jours c'est pas mal.

Mop : Est ce qu'il y a un profil type des signataires de l'Appel ?
PH G9 : Non les signatures commencent à venir d'un peu partout en France.

Mop : Pourtant c'est ce que tu disais la semaine dernière dans un article où tu faisais remarquer que les journalistes signataires étaient le plus souvent des jeunes.
PH G9 : Au début de l'Appel c'est ce qu'il me semblait, nous avons rencontré beaucoup de jeunes qui se posaient des questions, un peu comme toi d'ailleurs, lors des tables rondes mais plus le temps passe plus des journalistes expérimentés nous rejoignent. David Sharp, par exemple est un journaliste à l'AFP, proche de la retraite et il nous soutient depuis les débuts du mouvement.

Effectivement en observant le nom des signataires j'ai remarqué dernièrement un élargissement des signataires et que plusieurs rédacteurs en chef vous soutenaient désormais. Alors que les premiers signataires étaient issus pour la plupart du spectacle de la région nantaise et parisienne.

Mop : Quel est le but de votre Appel ?
PH G9 : En cette période de campagne électorale nous voulons créer un réveil citoyen avant l'échéance présidentielle et porter sur la place publique la question des médias et du traitement de l'information. Nous souhaitons que les citoyens usagers se réconcilient avec les médias.

Mop : Vous voulez aboutir à une proposition de lois c'est bien pour cela que vous demandez aux candidats à la présidentielle de vous soutenir ? Y a t il une date butoir pour signer votre Appel ?
PH G9 : Alors oui nous souhaitons aboutir à une loi et non il n'y a pas de date butoir pour le moment mais c'est une bonne question on devrait peut être y penser.

Mop : Mais cela fait des années que la critique des médias existe en France, je pense notamment à l'ACRIMED, Arrêt sur image.... De plus, il existe déjà des textes de loi pour réguler les médias. Alors qu'est-ce que votre mouvement a de plus que les autres ?
PH G9 : C'est le désintéressement, le côté populaire et spontané qui nous caractérisent. De plus, le contexte électoral nous différencie, nous désirons aboutir à une proposition de loi et c'est pour cela que nous demandons aux candidats à l'élection présidentielle de signer notre Appel.C'est vrai qu'il existe déjà des instances de régulations censées garantir le fonctionnement démocratique des médias mais dans la pratique ces textes ne sont pas appliqués.

Mop : Quels sont les candidats qui ont signé votre Appel ?
PH G9 : Bayrou (via son porte parole, Yann Wehrling), nous avons le soutien d' A. Filippetti qui est chargée des médias au PS, le porte parole de Mélenchon a également signé. Mélenchon nous a même déclaré qu'il avait confiance en nous.(Voici la citation de Jean-Luc Mélanchon envers les Indignés du PAF)

Mop : Dernière question : quelles sont les prochaines actions que vont menez les Indignés du PAF ?
PH G9 : Entre les présidentielles et les législatives c'est à dire aux alentours du 15 mai nous organiserons sans doute un rassemblement citoyen dans le but d'élargir notre mouvement aux autres associations. Je pense aussi à organiser des Etats généraux de la contestation propositif.

Nantais que pensez-vous des indignés du PAF ? Que pensez-vous des médias français ? Êtes-vous satisfaits de la qualité de l'information ?

Pour plus d'informations sur les Indignés du PAF rendez-vous sur leur page facebook.

Source : aciya hamzaoui

Commentaires

Le 18/04 à 15:54 : Petite rectification : d'après le collectif, il y aurait plus de 1000 soutiens et un peu plus de 500 signataires.

Le 17/04 à 21:10 : Info complémentaire : les indignés du PAF ont annoncé aujourd'hui avoir dépassé les 1000 signatures.