Maire de Nantes: Patrick Rimbert remplace officiellement Jean-Marc Ayrault

MOP Nantes | Timothée Franc | Moppé le 29/06/2012 à 16:45 | Mis à jour le 08/07/2012 à 09:17
Intérêts :
Partagez :

En ce Vendredi 29 Juin, le conseil municipal de Nantes s'est réunit vers 10h30 pour élire son nouveau maire. Une séance inédite et émouvante qui a permis au nouveau Premier Ministre de remercier tous ses partenaires qui l'ont aidé dans son long dévouement pour la ville. S'il doit beaucoup à ses habitants qui lui ont accordé leur confiance durant 23 ans, Nantes lui doit également une fière chandelle.

Maire de Nantes: Patrick Rimbert remplace officiellement Jean-Marc Ayrault


Un rendez-vous important pour Jean-Marc Ayrault

Lors de l'appel, Jean-Marc Ayrault répond présent devant une foule inhabituelle de journalistes qui a fait le déplacement jusqu'à la rue de Strasbourg. Le discours du maire sortant prend la forme d'une subtile rétrospective sans nostalgie, où il se tourne vers tous les acteurs qui l'ont épaulé dans la construction de la «belle endormie», Nantes. Refusant le simple exercice du bilan, il les invite à poursuivre leur effort en suivant sa maxime qui a tant porté ses fruits: «voir loin, agir près».

Si «l'amitié et l'affection» envahit la salle au début du discours, avec ses remerciements envers les élus, les membres de son cabinet et tous les agents fonctionnaires qui se sont investis pour l'efficacité des services publics depuis 1989, l'évocation de sa présente mission auprès de la France vient rappeler l'homme politique qu'il a toujours été. Depuis son élection dans la petite commune de Saint-Herblain en 1988, Jean-Marc Ayrault a pu apprendre l'exercice de la raison et du pouvoir, l'écoute et une sérénité certaine qui lui ont ouvert les portes de Matignon. Sous l'«autorité bienveillante» de son ami Patrick Rimbert, il a en outre développé de manière exceptionnelle et écologique le réseau de transport nantais, dynamité le milieu culturel qui vaut à Nantes aujourd'hui une reconnaissance internationale, implanté des mairies annexes dans les communes pour répondre concrètement aux promesses de décentralisation et de proximité, rénové ou soutenu de nombreux lieux, comme le Château, le Zénith, le Lieu Unique, la Fabrique, des conseils de développement, des conseils de quartier, des technopôles réunissant ingénierie et PME, des quartiers de création sur l'Île... des  lieux désormais phares dans la dynamique de la région. Nantes est aujourd'hui la sixième ville de France, à l'automne, elle accueillera 140 dirigeants du monde entier pour les Eurocités, en 2013, elle sera capitale verte européenne.

«Il faut toujours se poser les bonnes questions et faire des choix; dans un contexte de crise, en quête d'avenir, l'initiative actuelle qui vise à imaginer Nantes en 2030 est la meilleure solution pour aller de l'avant en ne laissant personne sur le côté». Dans la foulée de cette conviction, Jean-Marc Ayrault glissera délicatement un petit message, même s'il n'arrivera certainement pas jusqu'aux oreilles d'Angela Merkel, actuellement en pourparlers avec François Hollande et d'autres dirigeants européens à Bruxelles: «Se projeter de la sorte est valable pour Nantes, pour la France... et pour l'Europe». Avant de conclure: «Je suis fier d'être de Nantes, de cette ville qui réussit, qui entreprend, qui parle peu mais agit, qui a su construire son avenir avec raison et passion, vive Nantes!».

"Ce sera un magnolia"

Parmi les prises de parole élogieuses qui suivent ses derniers mots, à l'exception du discours d'une des membres de l'opposition qui se trompe d'hémicycle et dresse un procès au gouvernement actuel, il faut retenir un sacré scoop. Depuis Raymond Barre, la tradition veut que le Premier Ministre choisisse un arbre à faire pousser dans les jardins de Matignon. Symbole de l'aventure des anciens marins nantais, pour sa force et sa pérennité, Jean-Marc Ayrault a choisi... le magnolia.

Patrick Rimbert élu nouveau Maire de Nantes

Avec 53 voies et 12 votes blancs, Patrick Rimbert a été désigné sans surprise nouveau Maire de Nantes. Le nouveau magistrat de la ville, dont la première adjointe devrait être la jeune Johanna Rolland, souhaite s'inscrire dans la continuité de l'ère Ayrault. Ému, il se dit conscient de ses obligations et fait promesse d'être fédérateur, d'accorder sa confiance à l'éthique pour l'action publique et de projeter la devise républicaine, «liberté, égalité, fraternité», en-dehors des simples mots mais véritablement dans le vécu de tous les Nantais. Et, «vive Nantes!».

Source : Timothée Franc

Commentaires