Nantes, affaire Laetitia Perrais : Tony Meilhon à Arthon-en-Retz

MOP Nantes | aya | Moppé le 06/10/2011 à 15:55 | Mis à jour le 06/10/2011 à 22:32
Intérêts :
Partagez :

Cet après midi, Tony Meilhon, le meurtrier présumé de Laetitia Perrais tuée en janvier près de Pornic, va être transporté à Arthon-en-Retz, le lieu où il a été interpellé.

Nantes, affaire Laetitia Perrais : Tony Meilhon à Arthon-en-Retz



Tony Meilhon a été interrogé le matin même au Palais de justice de Nantes. Le suspect serait arrivé aux alentours de 9h, escorté par un convoi de gendarmes.
Selon le procureur de la République, Xavier Ronsin, l'interrogatoire n'a pas été très fructueux : on n'en sait pas beaucoup plus sur les conditions du décès et du démembrement du corps de Laetitia Perrais.

Un large périmètre de sécurité a été mis en place à Arthon-en-Retz, lieu où l'agresseur présumé de Laetitia Perrais a été interpellé en janvier dernier par le GIGN. Sur un périmètre de 4 km la route est fermée à la circulation et au stationnement. Tony Meilhon sera accompagné par les deux juges d'instruction nantais en charge de l'affaire Laetitia. Selon le procureur il s'agit d'une vérification ponctuelle et non d'une reconstitution.

Pour rappel Laetitia Perrais a été étranglée et poignardée plusieurs fois, Tony Meilhon a été interpellé deux jours après sa disparition. L'homme a été la dernière personne à avoir été vue en sa compagnie le soir du 18 janvier. Pendant sa garde à vue, M. Meilhon avait affirmé avoir renversé accidentellement Laetitia Perrais. Le corps de la jeune femme a été retrouvé démembré dans deux étangs différents de la région nantaise après des mois de recherches.

L'affaire Laetitia a connu un grand écho et suscité beaucoup d'émotions dans tout le pays, le père d'accueil de Laetitia Perrais Gilles Patron, actuellement écroué à la maison d'arrêt de Nantes pour des affaires de viols, a même été reçu par le Président de la République Nicolas Sarkozy qui avait suite à cette affaire critiqué la justice.


                                                                                                                                         Crédit photo : lavoixdunord.fr

Commentaires