Nantes : convention nationale des avocats du 19 au 22 octobre

MOP Nantes | clothilde mio | Moppé le 19/10/2011 à 14:30
Intérêts :
Partagez :

Jusqu’à 5000 avocats français et étrangers sont attendus à Nantes pendant toute la durée de la convention. Organisée par le Conseil National des Barreaux, elle met en place des Etats généraux, tables rondes et ateliers autour du thème "Confiance et sécurité : les nouveaux besoins de droit".

Nantes : convention nationale des avocats du 19 au 22 octobre

Cette convention a d’abord vocation de temps de formation grâce aux atelier.

Les avocats pourront aussi profiter de cette rencontre à Nantes pour échanger sur l’actualité judiciaire. L’année 2011 a en effet été très riche en réformes qui les concernaient directement.   Celle de la garde à vue, grande évolution pour les prévenus et pour leur défense avait engendré un scepticisme certain de la part des syndicats de police. C’était d’ailleurs à Nantes que la première situation compliquée, due à cette réforme, avait eu lieu. L'acte d'avocat, la procédure participative, ou la réforme de l'ordonnance de 1945 qui garantissait aux mineurs le droit à un jugement spécifique, sans encourir les mêmes risques que les adultes, en sont d’autres.
Lors de cette convention nationale des avocats sera aussi remise sur le tapis la question du budget alloué à la Justice, et surtout la façon dont il est actuellement géré. On peut rappeler ici qu’alors que l’essentiel des moyens financiers du Ministère servent désormais à construire de nouvelles prisons, nécessaires selon le maire de Nice, Christian Estrosi (ce dernier avait fourni un rapport au Président de la République sur l’incapacité des établissements pénitenciers a accueillir tous les condamnés, ce qui empêchait certaines peines d’être effectuées), les tribunaux sont toujours engorgés, par manque de personnel.

C'est de Nantes qu'était parti la fronde des avocats et magistrats en février dernier
 Nicolas Sarkozy, le 3 février, en déplacement à Orléans, avait reproché des dysfonctionnements dans le dossier Tony Meilhon, accusé du meurtre de la jeune Laëtitia Perrais à :Quand on laisse sortir de prison un individu comme le présumé coupable sans s'assurer qu'il sera suivi par un conseiller d'insertion, c'est une faute. Ceux qui ont couvert ou laissé faire cette faute seront sanctionnés, c'est la règle, avait-il déclaré. L’origine du problème était la aussi, le manque de moyens humains.


Le ministre de la Justice, Michel Mercier, doit participer à cette convention. François Bayrou, et Hervé Morin, sont également attendus à Nantes.
La convention des avocats à Nantes se fera aussi en la présence de l'ex-ministre de la Justice Robert Badinter, du président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, et du  Défenseur des droits, Dominique Baudis.


 

Commentaires