Nantes, tonus DSK : la polémique enfle

MOP Nantes | 0marine.pichon0 | Moppé le 24/11/2011 à 10:55 | Mis à jour le 30/11/2011 à 10:39
Intérêts :
Partagez :

Ce soir, au LC Club de Nantes la soirée dont on parle tant aura lieu : le tonus DSK.

Nantes, tonus DSK : la polémique enfle


Cette soirée étudiante organisée par les facultés nantaises de droit, santé, STAPS et kiné continue de faire le buzz compte tenu de la polémique qu’elle a engendrée. En effet, la soirée se nomme « Tonus DSK » en référence aux initiales des facultés qui l’organise. Cependant ces initiales font échos au nom de Dominique Strauss-Kahn, sujet tout aussi brulant de l’actualité française ces derniers temps. Mais il faut noter que les organisateurs de ce tonus, démentent tout rapprochement avec le nom de l’homme politique.

Ce qui à créée une véritable polémique, au-delà du nom, c’est l’affiche de la soirée. Une affiche qui représente une jeune femme de ménage vêtue très légèrement, et qui lance un « bein dis donc, on te voit plus à l’hôtel » en référence à un célèbre sketch du SAV d’Omar et Fred sur Canal+.

Suite à la diffusion de l’affiche du tonus DSK, les associations féministes nantaises s’indignent et les syndicats étudiant SEN et Sud de Nantes se révoltent : « une affiche qui érotise le viol et fait passer les femmes pour des objets de consommation », « c’est une campagne sexiste », « que vise cet humour ? Rendre le viol marrant ? S’amuser des conditions de travail des femmes de ménage ? ». Le flyer ne cesse d’être critiqué et dénoncé, notamment par le biais d’une lettre ouverte adressée aux organisateurs du tonus, comme un réel manque de respect aux femmes, aux victimes de viol et aux femmes de ménages.

A ces accusations, les étudiants nantais organisateurs du tonus DSK soutiennent qu’il ne s’agit là que d’humour potache, et que le but était seulement de créer une affiche caricaturale et humoristique et en aucun cas de manquer de respect aux femmes et encore moins aux victimes de viol.

La polémique ne s’affaiblissant pas puisque l’affaire du tonus DSK de Nantes est même relayée sur les médias nationaux, certains partenaires de la soirée étudiante ont préférés se retirer de l’affiche. Les logos de BNP Paribas et de Fun radio ont donc dû être effacés du flyer.

Le problème dépasse aussi la polémique autour de l’affiche puisque cette soirée DSK nantaise, dénoncée comme « sexiste » et « irrespectueuse des victimes de viol » a lieu ce jeudi 24, également « Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux femmes ».

Pour continuer leur lutte contre le « sexisme ambiant » qu’il dénonce, un « collectif anti sexiste » se tiendra ce soir à 23h aux abords du LC club de Nantes pour distribuer des tracts à plus de 1400 jeunes nantais qui ont déjà confirmés leur présence au tonus DSK.

A lire aussi :
-Une soirée DSK à Nantes
-Tonus DSK
de Nantes : cela vous choque ?
-Tonus DSK : précisions d'un étudiant nantais
-Nantes : des partenaires du tonus DSK se retirent de l’affiche

Retrouvez toute votre actualité nantaise sur la page facebook de MOP Nantes

Commentaires