Nantes : un policier et sa femme se tuent par balles

MOP Nantes | Sampler | Moppé le 23/10/2011 à 20:36 | Mis à jour le 02/11/2011 à 11:37
Intérêts :
Partagez :

Un policier et sa femme ont été retrouvés tués par balle au nord de Nantes aujourd'hui.

Nantes : un policier et sa femme se tuent par balles


Selon le procureur de la République de Nantes, Xavier Ronsin, le policier, ainsi que sa compagne, ont été trouvés tués par balles à leur domicile conjugal. L'homme était gardien de la paix et venait récemment d'être affecté au comissariat de police de Nantes.

Le procureur de Nantes n'a pas indiqué s'il s'agissait d'un meurtre enchaîné par un suicide ou d'un double suicide du couple. 

"La maison était fermée ce qui écarte à ce stade l'intervention d'une troisième personne, mais seule l'autopsie permettra de déterminer s'il s'agit d'un meurtre suivi d'un suicide ou d'un double suicide", a précisé Xavier Ronsin.

Le policier nantais et sa femme sont morts tous deux de blessures par balle à la tête, tirées à bout portant.

Hebergeur d'image

Nantes : un policier et sa femme se tuent par balles


"Vraisemblablement à ce stade de l'enquête tirées avec l'arme de service du gardien de la paix", a précisé Xavier Ronsin. Les cadavres du policier et de son épouse ont été découverts après qu'une voisine de leur domicile de Saint-Mars-du-Désert (à 20 km au nord-est de Nantes), interpelée par une lumière restée allumée, eut appelé les gendarmes ce  dimanche.

Le parquet de Nantes a ouvert une enquête pour "recherche des causes de la mort", confiée à la brigade de recherches d'Ancenis et à la Section de recherche des Pays-de-la-Loire, basée à Angers. Le gardien de la paix était arrivé en septembre à Nantes. L'autopsie doit avoir lieu demain pour déterminer les circonstances exactes des décès de ce couple.


Le policier nantais avait 35 ans. L'arme de service du policier a été retrouvée à proximité des corps. Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agit d'un homicide suivi d'un suicide. Des autopsies doivent encore être pratiquées pour déterminer les circonstances exactes de ce drame familial de l'agglomération nantaise.

Commentaires

Le 23/10 à 21:15 : De plus en plus sympa à Nantes...si maintenant les policiers se tuent ou se suicident...