Décevant (de face) Nantais aux Jeux Olympiques de Londres

MOP Nantes | Timothée Franc | Moppé le 08/08/2012 à 11:27 | Mis à jour le 09/08/2012 à 12:32
Intérêts :
Partagez :

Licencié à l’ASPTT Nantes, le véliplanchiste Julien Bontemps s’est finalement classé 5ème du RSX olympique sur le bassin de Weymouth, à dix points du podium.

Décevant (de face) Nantais aux Jeux Olympiques de Londres


Médaillé d’argent à Pékin en 2008 sur la même épreuve, le Nantais débarquait pourtant à Londres avec l’ambition de décrocher cette fois le plus prestigieux des métaux. Mais quelques ailerons brisés (le fabriquant, Neil Pryde, est d'ailleurs vivement remis en cause dans ces Jeux) et une quinte de toux handicapante viennent anéantir tout espoir de podium : après les deux premières courses, il pointe à la lointaine 19ème place au général. Julien Bontemps peut toutefois se satisfaire d’une très belle remontée. Hier mardi à l’occasion de la « medal race », la dernière course qui réunit les 10 meilleurs des courses précédentes, il arrache en effet une honorable deuxième place. Une performance consolatrice mais qui nourrit aussi beaucoup de regrets, un résultat qui « fait autant plaisir que ça fait mal », comme le résume son entraîneur, Pascal Chaullet.

« Je sais que je n’aurais pas pu gagner l’or face au Néerlandais (ndlr, Dorian Van Rijsselberge), il va trop vite, mais les places de 2 et 3 étaient largement jouables », commente Julien Bontemps pour le site de la ville de Nantes consacré aux jeux de Londres. Une lucidité qui révèle un futur délicat et a priori nostalgique : pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016, le CIO s'apprête à supprimer la planche à voile au bénéfice du spectaculaire kite surf.

Source : PresseOcean.fr; nantaisauxjeux.fr; Timothée Franc

Commentaires