FC Nantes : Le calme après la tempête ?

MOP Nantes | julien ranty | Moppé le 16/12/2011 à 10:23 | Mis à jour le 03/01/2012 à 18:31
Intérêts :
Partagez :

Ce soir, à l’occasion de la 17è journée de Ligue 2, le FC Nantes reçoit à la Beaujoire le Stade Lavallois. Le dernier match de la saison à domicile où les joueurs nantais seraient inspirés de se transformer en père noël et d’offrir avant l’heure un beau cadeau à leurs supporters, les trois points de la victoire.

FC Nantes : Le calme après la tempête ?


A huit points du podium, les nantais n’ont plus le temps de tergiverser. Tout autre résultat que la victoire face à Laval compromettrait fortement (définitivement ?) les chances de remonter en Ligue 1 à l’issue de la saison.

La formation nantaise emmenée par Landry Chauvin accueille une équipe mayennaise qualifiée de dynamique et difficile à bouger. Privé de Jonathan Martins Pereira, de Fabrice Pancrate, de Djordjevic, blessés et de Matheus Vivian suspendu, le coach nantais devra sûrement aussi se passer du jeune Trebel  incertain. Des absences qui pourraient coûter cher au FC Nantes qui devra absolument prendre le dessus sur Laval pour continuer d’espérer et de ne pas gâcher le travail réalisé depuis le début de saison. Des changements tactiques sont donc à prévoir et le coach nantais devra tester des joueurs qui n’ont pas vraiment eu l’occasion de s’exprimer jusqu'ici. Un véritable test pour Chauvin qui pourra voir sur qui il pourra compter pour la suite de la saison.

Pour l’instant, le FCN, à défaut d’être dans les trois premiers de la Ligue 2, pourrait tout de même passer les fêtes de Noël sur un podium. Nantes est 3è au classement à domicile. Une bonne dynamique avec 16 points sur 21 possibles récoltés dans son antre que les joueurs nantais aimeraient poursuivre ce soir. La quatrième attaque du championnat reçoit la 12è défense. Sur le papier, Nantes est favori et se doit de faire un résultat. Mais avec la fragilité de ce groupe, le manque de fiabilité par moments, il ne faudra pas jouer le match avec les mêmes intentions qu’à Rennes en Coupe de France. Une grosse désillusion que les nantais devront évacuer pour se concentrer sur leur adversaire. Avec des conditions météorologiques dantesques, un terrain qui risque d’être à la limite du praticable, les joueurs nantais devront se méfier de cette rencontre piège.

Si défaite il devait y avoir, il y a fort à parier que le club de Waldemar Kita subisse une trêve aussi agitée que la météo qui s’abat sur Nantes ces jours-ci. Laval, qui n’a récolté qu’une seule victoire à l’extérieur depuis le début de saison ne se présente pourtant pas à Nantes avec le plein de confiance. Leur dernier match s’est soldé sur une défaite, chez eux, face à Guingamp. 12è à un point du FC Nantes, l’occasion est belle de les mettre à distance au classement et tenter de grappiller des points sur le podium.

D’autant que Laval doit aussi composer avec une cascade d’absences. Pas moins de six absences handicapent le coach Philippe Hinsberger.

Ce match aura un caractère particulier pour certaines personnes en particulier. Landry Chauvin affronte son club formateur et les supporters nantais pourront retrouver Franck Signorino qui reviendra pour la première fois à la Beaujoire depuis son départ en juin 2007. C’est également la première apparition dans le groupe pro du jeune nantais Wroblewski. Ancien finaliste de la Gambardella, le défenseur évolue d’habitude avec la réserve nantaise sous les ordres de Loïc Amisse.
 
 
Le groupe nantais :
Riou, Zelazny, Cissokho, Djilobodji, Sasso, Veigneau, Wroblewski, Bessat, Cheyrou, Krychowiak, Trébel, Veretout, Wiltord, Dalé, Gakpe, Lee, Raspentino

Le groupe lavallois :
Balijon, Hautbois, Belaud, Perrot, Rose, Signorino, Talmont, Goncalvès, Le Baron, Levrat, Losilla, Renouard, Do Marcolino, Gimbert, Lebouc, Viale

A lire aussi :
FC Nantes: Un sursaut d'orgueil attendu 

Source : FC Nantes

Commentaires