FC Nantes : Chauvin résistera-t-il à Kita ?

MOP Nantes | Sampler | Moppé le 07/09/2011 à 15:53
Intérêts :
Partagez :

Nantes, grande entreprise qui connaît souvent la crise ces derniers temps, s'est découvert une penchant schyzophrénique depuis l'arrivée de Landry Chauvin au poste d'entraîneur du FC Nantes. D'un côté, Waldemar Kita, président controversé comme il ne l'a peut-être jamais été jusqu'ici, s'immisçant souvent dans la gestion sportive et les choix de recrutement et ayant fait valsé les coachs ses dernières années au gré des mauvais résultats ou des incompatibilités d'humeur.

FC Nantes : Chauvin résistera-t-il à Kita ?

De l'autre, Landry Chauvin, premier entraîneur au FC Nantes depuis des lustres à illustrer les valeurs historiques et culturelles d'un club si différent des autres. Un coach qui, deux mois après son arrivée à la Jonelière, dispose d'un crédit immense aux yeux des suiveurs du FCN, fait rarement constaté depuis Reynald Denoueix, et qui a su se faire adopter de tous.
Enfin, de presque tous, le président Kita, pas fan de la venue de Chauvin à l'époque, n'ayant notamment que très peu goûté les déclarations de son entraîneur suite à l'affaire du départ de William Vainqueur.

Les relations sont froides entre les deux hommes, c'est un fait. Les départs de Ziani, directeur technique démissionnaire, puis de William Vainqueur, promu homme clé du FC Nantes par Chauvin mais sur la liste des joueurs à vendre de Kita, les auront rendues glaciales, les deux hommes réglant leurs comptes par médias interposés.
Et les supporters nantais, ravis de voir à la tête de leur FC Nantes un homme attaché aux valeurs historiques du club ; formation, jeunesse et jeu court, léché et offensif, de se demander combien de temps Landry Chauvin tiendra la barre du FC Nantes.

Hebergeur

Si l'hypothèse d'une démission de Landry Chauvin, tout à fait à considérer suite à l'affaire Vainqueur, pouvait être crainte par les fans du FC Nantes, le principal intéressé les aura rassuré entre les lignes de ses paroles sur l'antenne de RMC la semaine dernière. Le ton de sa voix en disait par contre très long sur l'ampleur du malaise...

La question n'est donc plus de savoir si Chauvin jettera l'éponge et démissionera de son poste d'entraîneur du FC Nantes. L'ex coach de Sedan a en effet indiqué espérer qu'on le laisse travailler sereinement pour construire ce FC Nantes nouveau, souffrant certes d'un gros problème de réalisme lui coûtant de précieux points en championnat, mais offrant les prémisces d'un délicieux cocktail à base d'injection des jeunes de la formation nantaise en équipe première, d'un jeu plus posé et léché et de mouvements offensifs inspirés comme rarement vu ces dernières années à Nantes.

La vrai question est donc toute autre. Waldemar Kita, excédé par les récents propos de son entraîneur dans la presse, qui indiquait ouvertement ses craintes suite au choix présidentiel de vendre Vainqueur et qu'il ne fallait pas « qu'on lui parle d'ambition ou qu'on lui demande de faire monter le FC Nantes » en Ligue 1 dans ces conditions, acceptera-t'il de continuer à collaborer, si on ose écrire, avec un homme n'hésitant pas, au contraire de ses prédécesseurs, à clairement dire ce qui ne va pas dans la maison jaune ? Landry Chauvin résistera-t'il à Waldemar Kita ?

Bien que Kita s'en soit défendu récemment en conférence de presse à l'issue du match Nantes-Guigamp au cours de laquelle le président est parti dans une longue mise au point ayant pour fil rouge une réaction à la démission de Stéphane Ziani mais évoquant aussi notamment le choix d'engager Landry Chauvin, la venue de ce dernier est le fait du travail de Guy Hillion, qui a démissionné en juin. Landry Chauvin est clairement venu au FC Nantes pour le projet mais surtout pour les hommes composant le staff technique nantais : Hillion, Ziani, Fémillat et Amisse principalement. Autant de personnes garantes du respect des valeurs historiques et culturelles spécifiques au microcosme footballistique nantais. Chauvin, arrivé il n'y a même pas trois mois à Nantes, a déjà vu les deux premiers, démissionnaires, quitter le navire nantais. Une embarcation paraissant bien frêle au vu des relations délicates entre ses deux hommes forts, Kita et Chauvin, aux ambitions et modes de fonctionnement très différents, et n'ayant plus d'homme faisant tampon entre eux tel que pouvait le faire Ziani. Un navire FC Nantes devant désormais jongler entre les caps respectifs donnés par ses deux capitaines et au sein duquel la communication, souvent coupée d'un pont à l'autre est passée en un mode radio aux ondes plus que brouillées.

Quel capitaine sera débarqué le premier ? Waldemar Kita, qui espérait sans le dire concrétiser la revente du club à l'issue d'un été qu'il aura passé à mettre des hommes plaisant aux nantais au sein du staff technique, à essayer de vendre les joueurs à valeur marchande et à ne recruter que des joueurs libres, tout en, volontairement ou non, faisant appel en masse aux jeunes issus de la formation nantaise, pour séduire un potentiel repreneur a vu les deux dossiers de reprise qu'il avait sur son bureau il y a un mois partir en fumée. La démission de Ziani faisant écho à la mini crise Hillion-Ziani de mi-juin n'étant pas le meilleur moyen de faire bonne presse à un projet de revente qui en avait pourtant bien besoin. Sauf surprise, Waldemar Kita sera donc à la barre du FC Nantes encore un moment. C'est donc du côté de Landry Chauvin que l'on trouvera peut- être le premier partant des deux, au grand dam des supporters nantais, partagé pour un nombre de plus en plus important d'entre eux entre supporter un FC Chauvin leur ressemblant et critiquer un FC Kita leur faisant craindre le pire pour l'avenir de leur club.




Le fait que Chauvin ait indiqué ne pas vouloir abandonner le navire (« pour mon avenir ce n'est pas à moi qu'il faut poser la question » déclarait-il sur un ton qui en disait long, très très long) aura rassuré les amoureux du FC Nantes juste avant que l'écho que les agents de l'entraîneur cherchent un nouveau point de chute à leur client, au cas où, ne circule dans la foulée. Un démenti a été rapidement apporté. Simple manière de ne pas attiser le feu sur la braise tout en continuant à y travailler pour prévenir en cas de débarquement prochain de Chauvin par Kita ou réalité ? Difficile à décrypter pour le moment.

En revanche, difficile de penser que Landry Chauvin dispose d'un crédit illimité auprès de Kita, a contrario de celui dont il peut jouir chez les supporters de Nantes. Le franc-parler de Chauvin dans la presse a clairement irrité le président nantais, peu reconnu pour sa patience envers ses techniciens ou pour accepter qu'on empiète sur ses plates-bandes.

Le coach du FC Nantes regrettait « qu'on lui mette des bâtons dans les roues » (en référence notamment au départ deVainqueur) alors que tout semblait réuni, à l'exception du facteur temps qu'il n'a de cesse de demander, pour qu'il puisse mettre en place quelque chose de très cohérent et redonner une allure enfin sexy à son équipe.

Le temps, c'est tout ce dont Chauvin semble avoir besoin aujourd'hui. Et c'est très probablement ce que Waldemar Kita n'est pas près à lui donner, surtout en cas de différents persistants ou de résultats négatifs lors des prochains matches.

Chauvin résistera-il à Kita ? La question semble chaque jour plus d'actualité au FC Nantes, surtout si les deux hommes ne parviennent pas rapidement à communiquer plus efficacement.

Cet arbitrage entre les facettes FC Chauvin et FC Kita à Nantes, qu'est-ce que cela vous inspire ? Pensez-vous Landry Chauvin capable de tenir tête à Waldemar Kita et la barre du FC Nantes ?

Crédit photo : Florian Margry/MOP Nantes

Commentaires

Le 07/09 à 19:57 : un entraineur qui semble savoir comment bosser et comment faire jouer une équipe(comme ce qu'il avait fait avec sedan) ..apres si c'est pour qu'il ne reste que 6 mois comme les autres on aura vraiment les boules surtout si ce n'est qu'à cause d'une guerre d'ego à la con entre les 2..Kita devrait vraiment apprendre laisser son staff bosser pour une fois et pas mettre son nez dans ce qu'il ne maitrise pas

Le 06/09 à 15:42 : Je ne peux qu'être 100% d'accord, pacoker. Kita doit peut-être se rendre compte qu'il a un entraîneur populaire quand même? Un technicien à même de concentrer l'attention sur lui et l'équipe et que cela sert Kita pour que les gens oublient un peu sa gestion. Qu'en pensez-vous?

Le 06/09 à 13:51 : Je ne crois pas que Kita ait intégré la notion de temps nécessaire à la construction. J'aurais tendance à penser que seuls les bons résultats seront garants de l'avenir de Chauvin. Encore que si l'on se remémore l'épisode Derzakarian...Si Chauvin sent le soutien des amoureux du fcn, il peut tenir. Après les banderoles anti-K, il faudrait celles pro-Chauvin. Je ne serai pas déçu si Nantes ne monte pas cette année, je souhaite juste qu'on lui laisse du temps, je crois en ce mec là, je parle de Landry off course.

Le 05/09 à 19:09 : Le retour du grand Sampler! Jolie surprise le nouveau site. Je comprends maintenant. Je vois Kita vainqueur par K.O malheureusement, je crains que Chauvin ne finisse par s'essouffler à la longue, pas vous messieurs? Content de voir qu'il ose lui tenir tête et de dire ce qui est déjà. En plus d'incarner notre dernière chance de retrouver nos valeurs, Landry semble avoir les tripes que ses prédécesseurs n'avaient pas!

Le 05/09 à 18:53 : Votre commentaire sur ce Mop...

Le 05/09 à 11:13 : Ca va irrémédiablement péter un jour entre les deux...et c'est encore l'image du club qui va en prendre un coup. En tout cas, bon courage à Chauvin qui vient enfin comme un Messie et qui a toutes les capacités pour sortir le meilleur de l'équipe.