FC Nantes : une défaite en questions

MOP Nantes | fabienburgaud | Moppé le 08/10/2011 à 14:07 | Mis à jour le 11/10/2011 à 11:32
Intérêts :
Partagez :

Pour le FC Nantes, au lendemain de la défaite en amical contre le FC Lorient (2-0), l'heure est aux enseignements à tirer. Et si la déconvenue peut laisser les nantais amer, elle est avant tout amicale. De quoi hésiter entre certitudes et incertitudes.

FC Nantes : une défaite en questions


Le bus ramenant le FCN en Loire-Atlantique n'a pas mis longtemps à déposer les siens dans leur bastion de la Jonelière. Le Morbihan n'est pas si loin que ça. Le temps du trajet, les Nantais ont sans doute cogité, et s'être posé pas mal de questions. Même si le score est flatteur pour l'actuel 5e de Ligue 1, les Jaunes et Verts n'ont pas démérité en tentant de jouer, tant bien que mal, leur va-tout...

Hebergeur d'image Riou est-il vraiment le gardien qu'il faut au FC Nantes?

De son match, on ne retiendra que les deux minutes où il fit deux relances plus qu'hasardeuses. Et c'est bien connu, face à un adversaire du calibre de Lorient, ça ne pardonne pas. Monnet-Paquet (21e) et Robert (22e) n'en demandaient pas tant pour inscrire les deux seuls buts de la rencontre. Deux coups de poignards dans un collectif du FC Nantes qui tenait jusque-là la route, mais à l'image de sa saison en dents de scie, Riou a alterné le bon et le moins bon. S'il serait arrogant de dire qu'il choisit ses matchs, Riou n'en demeure pas moins une énigme. Pourquoi l'avoir titularisé quand on sait que Chauvin voulait donner du temps de jeu à ceux qui avaient ciré le banc ? Pour garder une certaine colonne vertébrale ? Si celle-ci est bancale et repose sur le portier, il n'est pas étonnant de la voir s'effondrer sur deux erreurs. Alors que l'entrée de Zelazny s'est montré enthousiasmante, on se dit qu'il méritait plus qu'une mi-temps. Le débat sur qui devrait garder les cages du FC Nantes est (re)lancé.


Le turn-over de l'effectif nantais s'est-il montré payant ?

En offrant du temps de jeu aux garçons qu'il « voulaient voir 90 minutes », Chauvin a pu composer une équipe inédite, et ce, à chaque mi-temps. Sasso, Alhadhur, Keita, Cissokho et Cheyrou ont tous pu fouler le synthétique et montrer qu'ils ne serviraient pas seulement de doublures cette année à Nantes. Le niveau de jeu de ces derniers matchs retrouvé, et un état d'esprit intact, le FCN peut en tout cas se reposer sur un fond de jeu et une mentalité commune, même chez les remplaçants. En tout cas, il est sûr que Chauvin aura jaugé les joueurs délaissés ses derniers temps, et le prochain match du FC Nantes face à Istres, pourrait bien voir quelques nouveaux pointer le bout de leur nez.

Que retenir de ce Lorient/FC Nantes ?

Si Chauvin parle « d'une opposition très intéressante avec la volonté de chaque côté de produire du jeu », l'entraîneur du FC Nantes se dit satisfait d'avoir « atteint un objectif malgré tout ». Celui de s'être montré au niveau d'une équipe réputée joueuse et capable de titiller les « gros » de la Ligue 1. « C'est toujours riche d'enseignements avec des garçons que je souhaitais revoir sur 90 minutes et qui ont su répondre présent, après, nous sommes compétiteurs et je regrette simplement la manière dont nous avons pris les deux buts. C'est le foot », racontait Chauvin. Que celui-ci se rassure, Nantes jouait à armes égales avec les ouailles de Christian Gourcuff. 

Productifs et présents devant, les occasions n'ont pas manqué pour le FC Nantes. Mais sans réussite, on ne peut pas espérer surprendre une équipe lorientaise habituée à faire le jeu. Il est là l'écart entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Un bloc compact et un jeu porté vers l'avant, Nantes a retrouvé, ou plutôt conservé, un semblant de mieux depuis quelques matchs en championnat. De bonne augure avant la réception d'Istres, le 14 octobre. Un match qui devra confirmer que le FCN a bel et bien changé. 

Crédit photo : Florian Margry/MOP Nantes

Commentaires