FC Nantes : Lazio de Rome, un match de légende

MOP Nantes | Alex.Moody | Moppé le 09/02/2012 à 12:41 | Mis à jour le 13/02/2012 à 09:20
Intérêts :
Partagez :

Nous sommes le 30 Octobre 2001. Le FC Nantes est champion de France en titre. Ce jour-là, à la Beaujoire, Nantes affronte la Lazio de Rome pour la 6ème et dernière journée de phase de poules de la Ligue des Champions. Premiers au classement devant Galatasaray et le PSV Eindhoven, les jaunes et verts doivent assurer au minimum le match nul, face aux champions d’Italie en titre, pour se qualifier pour le tour suivant.

FC Nantes : Lazio de Rome, un match de légende


Landreau, capitaine, est dans les buts. El Presidente, Fabbri, joue libéro. C’était bien Delhommeau et Gillet, souvent critiqués dans la suite de leurs carrières, qui défendaient les nantais en Ligue des Champions. Djemba-Djemba, qui sera cédé plus tard à Manchester United et Olembé forment un duo camerounais impressionant. Ziani évolue à son meilleur niveau. (Et il en manque sur la pelouse…) Toutefois, en attaque, on a un joueur qui peine. Il se nomme Pierre-Yves André. Il a été recruté à Bastia pour renforcer l’attaque du FC Nantes. Cependant, il marque peu de buts sous le maillot jaune et vert…


On joue la 72ème minute, et ces images vont vous donner des frissons. (Dailymotion)


Sur le côté gauche, Ziani trouve André, qui remet difficilement à Djemba-Djemba. La pépite écarte sur Da Rocha. Le décalage pour Laspalles. Débordement de l’ex-parisien qui adresse un centre pour Pierre-Yves-André : BUUUT ! Ouverture du score dans ce match. C’est l’euphorie dans cette Beaujoire pleine à craquer ! La tête décroisée d’André, qui devance Jaap Stam (meilleur défenseur de l’année UEFA en 1999 et 2000) lobe le gardien de la Lazio. Le ballon s’en va mourir dans le petit filet opposé. 1 but à 0. Les hommes de Reynald Denoueix réussiront à se qualifier. Ils affronteront Manchester United, entre autres, au deuxième tour…

Le public qui pousse son équipe lors de l’action, la joie des supporters, le mythique « BUUUUUUUUUU T » du speaker qui enflamme le stade. Et André, partagé entre toutes ces souffrances qu’il a endurées et ce bonheur de marquer. Magique. Le plaisir de voir ce stade accueilir un match d’une telle importance, un match de légende. C’est tellement proche et loin à la fois : il y a dix ans, le FC Nantes jouait en Ligue des Champions devant 35 000 spectateurs ; aujourd’hui, c’est la Ligue 2 et 10 000 spectateurs…


Et vous, quel match du FCN vous a marqué ?

Source : dailymotion.com

Commentaires