FC Nantes : quand Chauvin fustige ses joueurs

MOP Nantes | Sampler | Moppé le 07/12/2011 à 11:12
Intérêts :
Partagez :

Le FCN n'a ni pu ni su exister lundi soir. La faute à un arbitrage contraire comme rarement mais aussi à la défaillance d'un grande partie de l'équipe nantaise. De quoi inciter Landry Chauvin à reconsidérer le visage de son FC Nantes pour les semaines à venir.

FC Nantes : quand Chauvin fustige ses joueurs


Individuellement et collectivement en deça, auteurs d'erreurs individuelles indignes de ce niveau, les joueurs du FC Nantes ont réussi à se mettre au niveau, calamiteux, du trio arbitral lundi à Reims. Difficiile dans ses conditions pour Nantes d'espèrer mieux que sa place actuelle au classement, dans le ventre mou d'une Ligue 2 dont il a temps de mal à s'extirper, faute de savoir bien voyager.
Landry Chauvin était fou de rage après son équipe à la mi-temps au Stade Auguste Delaune lundi soir. Avec le recul, il s'est rendu compte que son équipe était moins passée au travers que ce qu'il avait pensé : « J'ai revu le match, ce n'était pas terrible mais on était moins en difficulté que ce que je pensais. On a beaucoup trop reculé, notamment les doublettes sur les côtés. C'est ça qui est terrible. À la mi-temps, je leur ai passé un gros savon. Les joueurs, c'est ma deuxième famille. Ça m'emmerde quand je les vois comme ça. Tu fais un pas en avant contre Monaco. Là on en a fait deux en arrière en première mi-temps. Ensuite, nous sommes repartis en gagnant du terrain ».

L'entraîneur nantais était logiquement excédé par la prestation bancale des arbitres : « l'arbitrage a eu une influence considérable sur le cours du match. Si on atteint la mi-temps sur le score de 0-0, ce n'est plus pareil. Un arbitre doit aussi sentir le foot et juger que sur le premier but, ce n'est pas Trebel qui remet le Rémois en jeu, vu la trajectoire du ballon. Pour une fois, je suis d'accord avec Michel Platini. Il n'y avait pas besoin de la vidéo pour voir que le ballon de Raspentino était rentré ». Ce qui n'empêche pas Chauvin d'être lucide sur les vraies causes de la défaite nantaise lundi soir. « Ca ne doit pas masquer nos insuffisances. Ce n'est pas l'arbitre qui nous met trois buts. Sur le premier, on a dix fois le temps de dégager. Sur le deuxième, on fait une belle passe décisive, sur le troisième, une relance catastrophique. Je pensais qu'on en avait fini avec cette inconstance affligeante, que ces erreurs étaient gommées. Comment jouer les premiers rôles quand tu en commets autant ? On est à notre place, au niveau moyen de la L2. On ne mérite pas mieux ».
Un moyen pour le technicien d'exhorter ses troupes ou son réel sentiment sur la valeur de ce FC Nantes 2011/2012 ?

Landry Chauvin donne un indice sur le fond de sa pensée en expliquant le caractère des joueurs composant son effectif cette saison : « On a des personnalités, pas de caractère. Dans le sport de haut niveau, si tu n'as pas de caractère, tu n'existes pas. À 2-0, tu dois te révolter mais on a trop de mecs qui sont des gendres idéaux. Dès que tu tresses deux-trois lauriers à ce groupe, certains s'en satisfont. »

Jusqu'ici principalement amené à reconduire autant que possible le même onze sur sa feuille de match, l'entraîneur du FC Nantes pourrait être tenté à la vue des errements nantais lundi soir, tant individuels que collectifs, d'apporter des changements dans le visage de son équipe. Il ne s'en cachait pas hier : « Ce match va alimenter ma réflexion sur la composition du groupe pour les prochaines semaines. Tu arrives à un moment de la saison où tu dois savoir sur qui compter ».

Le coup de gueule de Chauvin à la mi-temps de ce Reims-Nantes et le discours en conférence de presse, forcément dirigé à l'attention de ses ouailles, fera t-il réagir les nantais ?
Chauvin écartera t-il prochainement un Djordjevic en manque criant de confiance devant le but, un Cheyrou transparent à chaque apparition sous le maillot nantais cette saison ? Quid de l'organisation au milieu de terrain qui semble s'être déréglée depuis un gros mois, à l'exception de la reception du fantomatique Monaco à la Beaujoire ?

Sur qui selon vous, supporters du FC Nantes, Chauvin doit-il s'appuyer et qui doit-il écarter du groupe ? On attend vos avis dans les commentaires.

Retrouvez toute l'actualité nantaise en suivant la page facebook de Mopnantes.

Commentaires

Le 07/12 à 12:53 : Djordjevic ne pese rien devant en ce moment.J'étais au stade lundi il est toujours tout seul,ses appels de balle sont à contre temps,quand il la touche il parvient rarement à la garder ou à se retourner,comme il est dans le trou il manque toutes ses occases et il ne fait aucun pressing meme quand les autres le déclenchent.C'est pas forcement définitif,mais on ne peut plus commencer nos matchs avec lui en pointe c'est inutile.Moi aussi je suis persuadé qu'il est intéressant mais dans la finition,ca ne pourra marcher à mon sens que lorsque toute l'équipe tournera bien.Cheyrou est bien plus important dans le groupe lorsqu'il ne joue pas,donc je pense aussi qu'il ne doit plus commencer les matches,il ne fait en rien progresser le jeu et est en retard défensivement..

Le 07/12 à 12:06 : On garde Djordjevic même s'il ne marque pas, et encore sa va revenir obligé, c'est lui qui marque contre le bouscat, il est très précieux dans le rôle de fixation en attaque. Il est très utile à l'équipe de par ses déviations et son travail de sape constant sur la défense adverse. Djordjevic on le laisse. Cheyrou on le vire, on le vend cet hiver et encore pour 1€ symbolique car il vaut pas plus. Cissokho faut trouver une solution car il est pas suffisament bon pour remplacer Pereira quand ce dernier est blessé. Pereira au passage super joueur. Et il faudrait tester Vincent Sasso en défense centrale un peu car c'est un bon jeune et je pense que vivian djilobodji peuvent pas faire tous les matchs.