FC Nantes: Un sursaut d'orgueil attendu

MOP Nantes | julien ranty | Moppé le 15/12/2011 à 11:05 | Mis à jour le 16/12/2011 à 11:21
Intérêts :
Partagez :

La semaine dernière fût particulièrement agitée pour les joueurs du FC Nantes. En l’espace de quelques jours seulement, la formation nantaise emmenée par Landry Chauvin a connu deux sérieux revers. Après la défaite en Championnat face à Reims, les nantais ont connu une grosse désillusion avec leur élimination en Coupe de France face à la modeste équipe de DH du T.A Rennes.

FC Nantes: Un sursaut d'orgueil attendu


Après la défaite face au club amateur rennais, Landry Chauvin a souhaité « mettre chacun devant ses responsabilités » durant toute cette semaine à la Jonelière. S’il affirme que le groupe vit bien, Chauvin et son staff veut absolument « faire en sorte que l’unité qui règne au sein de ce groupe reste solide ». Sans un groupe soudé et uni, l’objectif de la montée ne sera pas atteint. Si le comportement des joueurs sur le terrain en Coupe de France a largement été remis en cause par Chauvin et surtout par Waldemar Kita qui s’est lâché contre ses joueurs, le coach nantais n’a pourtant « rien à reprocher aux joueurs sur leur investissement au quotidien ».

Une élimination que le président du FCN a eu du mal à digérer et s’est emporté contre les joueurs dans la presse. Après avoir évacué la colère et la frustration, Landry Chauvin explique que « ce qui a fait mal la semaine dernière c’est l’élimination » car ses joueurs n’ont peut-être pas pris suffisamment au sérieux cette rencontre face à cette équipe de DH. Après avoir vu au tour précédent Lens et Arles-Avignon se faire éliminer, les joueurs nantais se sont endormis sur leurs lauriers, « tant que ça ne t’arrive pas ça n’arrive qu’aux autres » précise Chauvin.
Pour l’ancien coach sedanais, ce qui est dur c’est qu’« on a tous pris la même semaine ». La défaite à Reims et à Rennes peut-elle enrayer la machine nantaise ? Landry Chauvin ne veut y croire et a «hâte d’être vendredi soir, pour prouver à tout le monde que c’est un accident ».

Les nantais sont donc concentrés sur leur rencontre face à Laval, demain soir à domicile pour le compte de la 17è journée de Ligue 2.  « Je veux qu’on finisse l’année en beauté à la Beaujoire c’est la priorité des priorités » annonce Chauvin. Pour l’entraîneur des canaris, ses joueurs doivent une revanche à leurs supporters.

Pour la rencontre face au Stade Lavallois, le staff du FC Nantes va devoir composer avec les blessures et les incertitudes. Jonathan Martins Pereira est d’ores et déjà forfait pour les deux derniers matchs avant la trêve et Fabrice Pancrate a lui aussi dû déclarer forfait pour la dernière rencontre de l’année à la Beaujoire. Adrien Trebel est lui très incertain à cause d’un genou douloureux et Filip Djordjevic ressent une douleur à la cuisse. Pour ces deux derniers, une décision sera prise au dernier moment. Ces absences et incertitudes perturbent les plans de Landry Chauvin qui dévoile qu’« on avait prévu quelque chose mais bon là il faut prévoir quelque chose d’autre, c’est les aléas d’une saison ».

L’entraineur du FCN ne veut pas se morfondre sur la situation. « Soit on pleure et on s’apitoie sur notre sort, soit on est costaud et on redresse la barre comme Loïc Péron et son équipage et c’est reparti » argumente le coach nantais. Chauvin qui ne se dit pas plus inquiet que ça, espère poursuivre les bons résultats à domicile face à Laval, son club formateur.  « C’est toujours particulier pour moi, c’est mon club formateur, j’y ai passé quatre ans » explique Chauvin qui redoute cette formation car « quand je vois Laval aujourd’hui, pour moi je vois jouer Lorient ».

Pour réussir à ramener les trois points vendredi soir, Landry Chauvin sait déjà comment il faudra s’y prendre. Face à « une équipe dynamique, très dynamique, c’est une équipe qui presse haut, qui est difficile à manœuvrer », il va falloir produire du jeu en mouvement. Toute la semaine, les joueurs de Nantes se sont entraînés pour réussir à contrer la formation mayennaise. « Il va falloir être très mobile, si on n’est pas disponible autour du porteur on va être rapidement mis en difficulté » avance Chauvin qui espère que ses joueurs poursuivront sur leur lancée à domicile. Actuellement 3è du classement à domicile, les nantais visent une place sur ce podium durant la trêve. Pour cela, il faudra battre une équipe de Laval qui est 12è, à 1 point seulement de Nantes (9è). Landry Chauvin a déjà annoncé que pour battre le Stade Lavallois, « il va falloir énormément de mobilité, de mouvements, d’anticipation dans les trajectoires de passes pour que l’on puisse mettre en difficulté cette équipe de Laval ».

Une défaite face à domicile pourrait plonger Nantes dans une crise hivernale. Pour Chauvin qui a toujours espéré finir dans le premier tiers du championnat à la trêve, une défaite aurait pour conséquence de basculer dans la deuxième moitié du Championnat. Si cela devait arriver, ce serait une véritable désillusion et Nantes devrait une fois de plus ranger ses ambitions et regarder derrière pour éviter de mauvaises surprises. 

Source: Site du FC Nantes

Commentaires

Le 16/12 à 15:18 : Désolé jaunesang mais ton information est fausse. Le FC Nantes a indiqué ce matin: "Malgré les conditions météorologiques épouvantables observées depuis quelques jours, la pelouse de la Beaujoire, qui dispose d'un système de drainage efficace, est en très bon état pour accueillir l'affiche entre le FC Nantes et le Stade Lavallois." voici ce qu'annonce le site du fcnantes. Il n'a jamais été question de reporter le match qui aura bien lieu.

Le 16/12 à 09:14 : Amis supporters bonjour !! Le match de ce soir n'est pas sur d'avoir lieu ! Suite aux intempéries, le pelouse est détrempée. La décision sera prise dans le journée. Pour plus d'info, allez sur la pages Facebook officielle du FCN. => page "Football Club de Nantes". Si le match a lieu je vous souhaite une bonne journée et vous dis à ce soir !

Le 15/12 à 18:15 : Il serait bon de se refaire une santé même si cela sera difficile contre Laval mais la victoire est impérative si l'on veut que le club ne ressombre pas dans des heures noires et puisse espérer entrevoir le bout du tunnel. EVACUER POUR MIEUX REBONDIR