Un vénézuélien au FC Nantes : Fernando Aristeguieta

MOP Nantes | 2Bees | Moppé le 22/01/2013 à 13:50 | Mis à jour le 01/02/2013 à 10:46
Intérêts :
Partagez :

Vénézuélien comme Cichero, il a les cheveux de Trébel et le gabarit de Djordjevic. Et une barbe assez fournie qui lui donne plus 30 ans que 20. Il s'appelle Fernando Luis Aristeguieta de Luca, et il est donc prêté, par son club du FC Caracas, au FC Nantes, jusqu'à la fin de saison 2012/2013.

Un vénézuélien au FC Nantes : Fernando Aristeguieta


Les fans du FC Nantes ont dû vraiment s'étonner de voir débarquer ce joueur tellement atypique.

Ce joueur, qui soufflera ses 21 bougies le 9 avril prochain, c'est d'abord une gueule. Un physique imposant, un visage qui reflète plutôt une personnalité sérieuse. Il doit sûrement posséder une certaine maturité au vu de ses 5 sélections en équipe nationale, pour un but marqué.

Ses statistiques avec son club parlent également pour lui. Des statistiques qu'il faut toutefois relativiser vu le niveau du championnat vénézuélien que l'on connaît peu.

Il marque 6 buts lors de la saison de ses débuts en 2009-2010 avec le FC Caracas. Il n'a alors que 17 ans et son équipe termine même première du championnat. C'est son premier et unique trophée à ce jour.

Une blessure l'handicape pour la saison 2010-2011. On le retrouve en 2011-2012 et Aristeguieta plante 11 buts en 31 matches.

Lors de l'actuelle saison 2012-2013, Fernando fait encore mieux que son total de l'année précédente seulement à mi-parcours : 14 buts en 16 matches! Mieux que Djordjevic, auteur de 13 buts en 19 matches.

On ose tous espérer qu'il brillera sous le maillot jaune et vert lors de ce prêt de 6 mois, et qu'il restera au club l'année prochaine, en Ligue 1 si possible...

Il a d'ailleurs plutôt bien réussi ses débuts, créant trois contres et se procurant deux occasions en entrant seulement à la 87ème minute.




Voici une vidéo pour découvrir un peu plus le joueur, avec les commentaires locaux !
Frissons garantis !  "GOOOOOOOOOOOOOLLL !..."

Source : fcnantes.com ; youtube.com

Commentaires