Des bateaux coulent au Voyage à Nantes.

MOP Nantes | Ivan Laforge | Moppé le 13/08/2012 à 19:15 | Mis à jour le 17/08/2012 à 14:54
Intérêts :
Partagez :

Le Voyage à Nantes rentre dans sa dernière semaine pour se clôturer dimanche 19 août. Mais on dirait qu’une des œuvres n’a pas eu envie de tenir compte du planning.

Des bateaux coulent au Voyage à Nantes.


Cela faisait deux mois que l’œuvre de Fabrice Hyber, « l’île flottante », trônait sur le canal St Félix entre le Lieu Unique et le Remorqueur. Mais cela faisait plus d’un an que l’on pouvait les voir flotter toujours dans le même canal mais plus près de l’écluse qui fait la frontière entre la Loire et l’Erdre. Ces quatre embarcations étaient des vieux bateaux reliés entre eux, sur lesquelles l’artiste avait fait pousser de la végétation.

C’est le lundi 13 août, en début d’après midi, que l’œuvre a commencé à sombrer dans le canal. D’après les personnes présentent sur place elles se sont mises à couler assez rapidement, si bien que les pompiers on du intervenir pour limiter les dégâts.
Quand je suis passé sur les lieux de l’incident vers 17h, un des bateaux avant été amarré à un remorqueur. Tandis qu’un plongeur et plusieurs hommes à terre tentaient de sortir, tant bien que mal, les autres embarcations des eaux de l’Erdre.
D’après les services la ville et du Voyage à Nantes les raisons du naufrage sont encore inconnues. Il faudra attendre que toutes les épaves soient sorties de l’eau pour déterminer les causes de l’incident.

Mardi 14 août au matin, les pompiers étaient de retour sur place avec deux camions et des plongeurs. Trois embarcations sont toujours en surcis dans le canal. Les services de la ville et du Voyage à Nantes avaient d'abord pensé à remorquer les bateaux sur la rive d'en face (au niveau de la gare sud), mais il semblerait qu'ils ne soient pas capable de flotter jusque là. Ils devraient donc être hisser sur la rive droite du canal Saint Félix puis enlevés par camion. Ces opérations devraient se dérouler dans la journée.

Les manoeuvres pour extirper les bateaux se sont terminés en début d'après-midi. Selon une expertise menée sous la demande du Voyage à Nantes, il semblerait qu'un acte de vandalisme ait été commis contre l'oeuvre d'Estuaire 2012. Ils ont constaté un trou au niveau de la coque d'un des bateaux, ce qui aurait entrainé la chute des autres. D'après le communiqué de presse du Voyage à Nantes, l'association de Jean Blaise portera plainte dans la journée.

Selon le livret du Voyage à Nantes « l’île flottante » faisait partie, pour l’artiste, d’une réflexion sur la montée des eaux. Il semblerait que les bateaux aient anticipé le réchauffement climatique.

Source : Ivan Laforge

Commentaires