Nantes : Le Hangar à bananes, finalement, vous en pensez quoi ?

MOP Nantes | benjamin0110 | Moppé le 27/11/2011 à 12:40 | Mis à jour le 03/12/2011 à 12:13
Intérêts :
Partagez :

Le hangar à bananes, au bout du quai des Antilles sur l'île de Nantes, est le nouveau lieu branché de la ville. Au sein des 8000 m² de l'ancienne mûrisserie, les Nantais viennent se relaxer dans les bars, restaurants et autres discothèques. La renaissance des ses anciens hangars bananiers a commencé en 2007 avec la transformation des surfaces en bars, restaurants, et boîtes de nuit.

Nantes : Le Hangar à bananes, finalement, vous en pensez quoi ?


Près de quatre ans après sa réhabilitation en lieu phare de la vie nocturne nantaise, tout le monde dispose du recul nécessaire pour juger de la réussite ou non de ce projet de zone festive excentrée. On attend vos avis sur ce que vous pensez du Hangar à Bananes.

Le Hangar à Banane : Histoire


Construit en 1949, suite aux destructions causées par les bombardements alliés du 23 septembre 1943, ce hangar, long de plus de 150 m, large de 50 m et haut de 6,5 m totalise une surface de 8 000 m2 d'entrepôts. Le bâtiment a été édifié après la WWII.


Le fronton porte le nom de Maurice Bertin, un des anciens présidents de la Chambre de commerce et d'industrie de Nantes et de Saint-Nazaire.


On stocke et fait mûrir en ces lieux jusqu'au début des années 1970 des bananes importées par voie fluviomaritime de Guadeloupe, Guinée ou Côte d'Ivoire.
À la faveur du glissement des activités du port autonome nantais vers ses terminaux de Montoir-de-Bretagne et Saint-Nazaire, le hangar est peu à peu désaffecté et n'abrite plus que quelques bureaux jusqu'au milieu des années 2000.


La Ville de Nantes fait renaître le Hangar à Bananes


Des travaux de réhabilitation, entrepris entre septembre 2006 et juin 2007 dans le cadre du réaménagement de l'île de Nantes où il se situe, donnent au lieu une seconde vie. Grâce à une intervention architecturale volontairement a minima, le caractère emblématique de ce bâtiment, symbole du patrimoine portuaire nantais, est préservé.

L'idée maîtresse est de créer à cet endroit, véritable belvédère ouvert sur la Loire, le quai de la Fosse, Trentemoult et Chantenay, un lieu de vie où il est possible de manger ou prendre un verre en intérieur ou en terrasse, de danser et de s'amuser, avec différentes atmosphères, à l'image des entrepôts de Lisbonne.

Le hangar du port autonome nantais est pour cela concédé à Néo Promotion, et les plans de réaménagement réalisés par l'agence d'architectes Roulleau, en partenariat avec Alexandre Chemetoff, en charge du réaménagement de l'île de Nantes. Le hangar à bananes, ouvert au public en juin 2007, offre un choix de bars, restaurants, une discothèque, des espaces de loisir et 1 600 m2 dédiés à la biennale des arts plastiques « Estuaire », imaginée par Jean Blaise.


Situé a proximité immédiate de la grue Titan grise, le hangar à bananes fait face aux Anneaux de Buren, œuvre permanente de l'architecte Daniel Buren installée en 2007.

Le Hangar à Bananes, finalement, qu'en pensez-vous Nantais ?

Quatre ans après son réaménagement en tant que zone festive et lieu phare des nuits nantaises, que pensez-vous du Hangar à Bananes ? Pensez-vous que le lieu répond aux attentes originelles de la Ville de Nantes lorsqu'elle a choisi de le développer sur l'Ile ? Aimez-vous y sortir ou préférez-vous par exemple le traditionnel et historique Quartier Bouffay ou la nouvelle Fabrique nantaise ? Que pensez-vous de l'ambiance régnant au Hangar à Bananes, des différents lieux de sorties y étant installés, de la programmation musicale ? Des lieux favoris au Hangar ? Qu'y manquerait-il selon vous pour le rendre incontournable à vos yeux dans la vie culturelle nantaise ?

On attend tous vos avis et réfexions sur le Hangar à Bananes dans les commentaires chers Nantais !


A lire aussi :
Nantes : Le Hangar à Bananes (dossier pratique)

Retrouvez tout votre actualité nantaise en suivant la page facebook de MOP Nantes.


Commentaires

Le 24/10 à 13:11 : Ce lieu est simplement lamentable. Politique débile de la mairie de vider le centre-ville de ses bars pour accompagner une politique de gentrification du centre-ville. Au secours, pas de bruit sous les beaux balcons ! C'est triste, parce qu'il y en a des bars qui ont du caractère dans le centre (la perle, le masque entre autres, le cercle rouge, le remorquer -avant, aujourd'hui c'est devenu une pompe à fric - et d'autres). A la place de ça, on offre sur un plateau à des hordes de fêtard sans imagination un lieu sans aucun charme, des bouts d'entrepôts prédécoupés, l'équivalent du macdo à la bouffe. Pré-maché. On fait les choix pour toi, t'auras même pas besoin de te tracasser. T'aimes ça, tu vas là, t'aimes ça, cet endroit est pour toi. Du bar pour travailleur lobotomisé qui attend le weekend pour claquer son pognon chèrement et bêtement gagné, qui n'a pas envie de se fatiguer à parler et prendre le risque de rencontrer des gens différents. Pour ce genre de personne, ce "hangar" est une salle des miroirs, vous ne trouverez que des gens qui vous ressemblent ! On concentre toute la viande saoule (qu'on peut d'autant mieux contrôler avec une bagnole de flic au rond point de Rép') qu'on entasse au même endroit. Passons sur l'oubli de barrières au début, plouf. Désormais, ce sont les bastons. Evidemment, en entassant des milliers de gens allumés au même endroit, on entasse aussi et surtout les abrutis qui ne contrôlent pas leurs hormones. Allez fumer une clope, en 5 minutes vous verrez une embrouille. Le côté impersonnel des lieux pousse à ça. Et que demandent les braves gens ? Dommage qu'il n'y ait pas des patrouilles de flic. Qu'ils sont beaux, à se laisser s'entasser et en plus demander des garde-chiourme. Belle parabole sur le pseudo libre arbitre et la bêtise humaine. Ce lieu (marche-t-il vraiment au final ?) est vraiment le symbole d'une population qui ne sait plus faire la fête, qui ne sait plus vivre le bar comme lieu de sociabilité. Le meilleur argument pour le hangar à bananes, c'est encore ceux qui viennent du département qui l'ont : c'est plus simple pour se garer. Amen.

Le 12/12 à 18:22 : Effectivement l'endroit est difficilement accessible quand on ne se déplace pas en voiture; par contre il a un cachet indéniable. La réhabilitation est actuellement en cours dans ce quartier, cela peut être vraiment sympa après.

Le 29/11 à 10:44 : C'est vrai que je ne suis pas de Nantes du tout mais quand je sors en ville c'est un endroit où je vais souvent. Les bars sont sympas et il y'en a pour tous les goûts. Seul points noirs : le LC club..

Le 28/11 à 18:38 : Perso j'adore cet endroit...nos parties bières/saucisson en fin de journée l'été entre amis face à la Loire...et je suis fan du Ferrailleur, de L'alterCafé et du Cargo

Le 28/11 à 14:57 : De mon point de vue, étant à Nantes depuis un peu plus d'un an, je trouve l'idée et le principe vraiment très sympathique ! Proposer tout cet espace pour des bars/discothèque ça n'arrive pas dans toutes les villes. Le cadre est agréable et je suppose pour un minimum de nuisances sonores (ce qui pose généralement problème avec ce genre de concentration de bars). Néanmoins, c'est un endroit que je fréquente très peu car peu accessible. Et notamment un service de nuit très limité, en dehors des jeudi et samedi soir pas de bus après minuit en gros ! (Comme pour le reste de la ville, le service de "nuit" est vraiment trop limité). En outre, hormis quelques lieux je trouve les bars un peu trop "branchouille" (mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas...), je ne me reconnais pas dans ce genre de lieux, et pour certains bars les tarifs sont un peu exorbitants... Ces différents éléments font que je ne m'y rends que très rarement.