Nantes : un (futur) eldorado de l’immobilier ?

MOP Nantes | Alex | Moppé le 17/04/2015 à 14:46 | Mis à jour le 30/06/2017 à 14:37
Intérêts :
Partagez :

Connu de tous, Nantes est la ville de l’Ouest la plus attractive du moment de par les nombreuses activités qu’elle propose mais aussi ses qualités architecturales…zoom sur le marché de l’immobilier : est-ce le moment d’investir ?

Nantes : un (futur) eldorado de l’immobilier ?

Focus sur l’immobilier à Nantes : tarifs et opportunités

Quand une ville a un fort rythme de développement comme Nantes, il est très intéressant pour les personnes en location de se renseigner véritablement sur le marché de l’immobilier côté achat notamment en réalisant une expertise immobilière à Nantes ou ailleurs. Pourquoi ? Car tout simplement, qui dit « dynamisme » dit « attractivité » donc forcément une hausse des tarifs d’ici les prochaines années. Une ville comme Bordeaux a connu exactement ce type de fort développement et aujourd’hui ceux qui ont cru en le potentiel de la ville il y a 15ans en investissant dans la pierre s’en frotte les mains. Encore aujourd’hui les tarifs continuent de monter. On peu donc imaginer qu’à Nantes on retrouvera le même cas de figure, ce qui est une certitude (donc non risqué pour les investisseurs) car Nantes fait partie des meilleures villes où il fait bon vivre et où il y a une croissance économique très forte.

En ce moment, les prix sont relativement bas donc de belles opportunités peuvent s’offrir à vous, c’est à ce moment-là, au balbutiement d’une potentielle évolution que les meilleures affaires sont à faire. De vieux logements sont à prendre dans l’hyper centre, une fois rénovés, une plus-value très intéressante peut être faite ! Cela favorise le développement des entreprises de spécialités locales comme pour le chauffagiste Axenergie.

Ce type de courbe donnera envie à tout bon investisseur de se pencher sur les évolutions au niveau de la tarification de l’immobilier à Nantes. Cela induit souvent le recours au crédit d'impôt.Cette courbe reflète parfaitement la croissance standard (si on peut dire « standard) des villes en fortes croissances. On remarquera une hausse très importante de 1998 jusqu’en 2008, et depuis ces années, le prix reste relativement constant.
Dans de nombreux cas de figure avérés depuis des années, pour des villes comme Paris et Bordeaux, suite à la période de stagnation, la courbe est repartie de plus belle pour les joies des propriétaires…

Alors… 2017 ne serait-elle pas l’année pour investir dans la pierre ?

Source : meilleursagents.com

Commentaires