Rapportez chez vous un fanion du voyage à Nantes !

MOP Nantes | Malik Teffahi-Richard | Moppé le 20/08/2012 à 16:00 | Mis à jour le 28/08/2012 à 10:12
Intérêts :
Partagez :

Il ne vous reste que jusqu'à Vendredi pour essayer de décrypter les fanions psychédéliques du Voyage à Nantes, à moins que vous n'en rapportiez un chez vous !

Rapportez chez vous un fanion du voyage à Nantes !


« Le public pourra en effet s'offrir un des drapeaux le 28 août à 19h à La Cantine. Il s'agira d'une distribution, en présence des artistes, des différents formats de drapeaux exposés en ville cet été » assure Thomas Jaglin, chargé de communication pour le Voyage à Nantes. La Cantine se situe au hangar à bananes, à l'entrée du LC Club.

Les différents drapeaux disparaïtront des rues de Nantes les 23 et 24 août, c'est l'occasion de revenir sur la création de ces fanions, ces bouts de « tissus urbains » qui ont déconcerté plus d'un passant : « c'est particulier... », « très surréaliste », « provocateur... provocateur d'imagination » commentent les badauds dans le quartier Bouffay. Style minimaliste, humour incisif et décalé, couleurs saturées et contrastées caractérisent en effet l'œuvre picturale de Quentin Faucompré et Olivier Texier. On les a d'ailleurs surnommé « Drapo-po » et « Fanion-nion » à cette occasion.

Drapo-po et Fanion-nion ont écumé les bars des quartiers Malakoff, Bellevue, Chantenay...  pendant des mois pour récolter la parole des Nantais,  qu'elle soit faite d'histoires vraies, de mythes ou de fantasmes. Les échanges avec les habitants se sont fait sous la forme d'« échanges dessinés », et « bistrotiers », permettant d'esquisser des visuels que le duo a ensuite réinterprétés et harmonisés.

Fanions du voyage à Nantes - Malik Teffahi-Richard

On comprend dès lors mieux les motifs.  Le fanion rose où l'on aperçoit une pizza au centre d'une boussole viendrait du récit « d’un pizzaïolo qui aimait regarder les enseignes de boucherie et parler des points cardinaux », tandis que le drapeau « jaune et vert »/« kabyle » viendrait d'une rencontre avec un kabyle supporter du FC Nantes. Il suffisait d'y penser ! Quant au « DEMY FOR EVER » sur fond d'hermines , de couronnes et de peau d'âne, il s'agit tout simplement d'un hommage au réalisateur Jacques Demy.

Mais ces drapeaux qui ne désignent pas des nations ne sont pas au goût de tout le monde. La session Loire-Altantique du Chêne, association gaulliste proche de l'UMP présidée par Michèle Alliot-Marie, a ainsi vivement  critiqué le projet artistique : « arnaque intellectuelle »,  « outils de propagande payés par le contribuable nantais », peut-on lire dans un communiqué en date du 12 août 2012.

En cause ? Un fanion sur lequel on peut apercevoir une faucille et un marteau, et surtout celui où un oeuf sort d'un navire militaire brisé en deux, le drapeau tricolore étant planté dans le jaune d'oeuf, tout ça « comme pour vouloir démontrer la faiblesse de notre armée et ancrer un peu plus son rejet dans l'inconscient collectif », selon le communiqué. Mais tout semble affaire d'interprétation.

Rendez-vous dans les commentaires pour en débattre et/ou révéler les secrets d'autres fanions,  et le Mardi 28 août à 19h à  La Cantine (à l'entrée du LC Club) pour rencontrer le duo perché d'artistes, et repartir avec un bout de tissu coloré et peut-être même dédicacé !

Source : Malik Teffahi-Richard

Commentaires