Tonus DSK : précisions d'un étudiant nantais

MOP Nantes | 0marine.pichon0 | Moppé le 15/11/2011 à 17:30 | Mis à jour le 17/11/2011 à 09:19
Intérêts :
Partagez :

Le tonus DSK prévue pour le jeudi 24 novembre au LC Club de Nantes ne cesse de faire le buzz.

Tonus DSK : précisions d'un étudiant nantais


Pour avoir plus de précisions sur les motivations des organisateurs de cette soirée, nous avons pris contact avec Victor Piou, étudiant en droit et Président de la corporation des étudiants en droit et sciences politiques de Nantes.

«Il faut d’abord bien préciser que ce tonus DSK n’a rien à voir avec Dominique Strauss-Kahn, c’est seulement les initiales des facultés de droit, santé, STAPS et kiné, dont le seul objectif était de réunir tous les étudiants nantais, et non pas de faire le buzz ».

Victor tient ensuite à mettre les choses au clair et précise que, « contrairement à certains propos tenus dans les médias, aucun flyer n’a été distribué et Presse Océan n’est en aucun cas partenaire de cette soirée DSK ».

Lorsqu’on lui demande s’il pensait que leur tonus ferait autant de bruit, il répond qu’ils ont été « choqués de l’ampleur que cela prenait ». Et il ajoute que « l’indignation des syndicats est démesurée et que, d’après lui, les étudiants sauront faire la part des choses ». D’ailleurs, il « invite tout étudiant à venir le rencontrer, lui et ses camarades, à leur local dans la faculté de droit et sciences politiques, pour échanger avec eux ».

Selon lui, « la polémique autour de ce tonus DSK n’est pas un frein a leur soirée. Au contraire !» C’est pour ces étudiants nantais, « une communication gratuite et leur motivation n’en est que plus forte ». Les organisateurs ne craignent pas non plus de mettre en péril l’image de leurs facultés puisque, d’après eux,« les soirées festives aux thèmes basés sur la dérision ont toujours existées, et la polémique autour du tonus DSK est la preuve du décalage entre la vision puritaine et archaïque des syndicats étudiants S.E.N et Sud, et celle des étudiants et des associations qui au contraire ont de l’humour et l’esprit ouvert ».

Pour finir, Victor tient à dire qu’il « regrette que cet évènement vienne à masquer toutes les autres activités de la Corpo Jurisnantes qui sont sans nul doute plus sérieuses et plus importantes pour les étudiants comme : les rencontres professionnelles, les rendez-vous du Palais, les propositions de leurs élus dans les différents conseils de l’université et de la faculté, leur journal le « Fou du Droit », les parrainages, la distribution des annales, l’édition de guides pratiques pour les étudiants, leur forum étudiant et la plate forme internet de partage de cours ».

Retrouvez toute votre actualité nantaise sur la page facebook de MOP Nantes.

Commentaires