Comment concevoir un moodboard pour votre projet créatif ?

Vous êtes ici : MopNantes Accueil » High Tech » Comment concevoir un moodboard pour votre projet créatif ?

Derrière tout design parfait, on retrouve un moodboard réussi. Signifiant « tableau d’humeur » en français, un moodboard consiste en une association particulière de différentes images pour former ou définir le style visuel d’un projet. Il entre en jeu au moment du brief, à l’esquisse même d’une idée, en permettant de définir le ton général. Un moodboard peut intervenir durant la définition de l’identité visuelle d’une marque, la présentation d’un projet à un client, la création d’un site Web, etc. Il s’agit d’un outil puissant et simple à mettre en œuvre, peu importe le type de projet.

Pourquoi concevoir un moodboard ?

Dans un processus créatif, le moodboard sert fondamentalement à exprimer le style visuel choisi. Il consiste en la combinaison de plusieurs textes et/ou images sur un support de présentation : planche (via collage), mur, support numérique (avec des logiciels de présentation), etc. Il existe 3 grands avantages à développez un moodboard collaboratif inspirant et c’est d’ailleurs un outil de choix aujourd’hui pour la création de nouveaux produits, la publicité ou le Web design.

Pour les recherches

Quand on sait, c’est qu’on peut. La création d’un moodboard vous oblige à vous informer sur les grandes tendances du secteur et ce qui a été fait avant vous. Toutes ces données vous permettront de réussir votre projet.

Pour l’inspiration

Il n’est pas toujours évident de réussir à canaliser notre imagination. En un rien de temps, nos pensées peuvent passer d’une idée à une autre. Et c’est là justement tout l’intérêt des moodboards. Ils permettent de reporter fidèlement le séisme des imaginations qui se déroule dans notre tête. Les images se succèdent dans un ordre naturel pour finir par adopter une direction claire et installer un ensemble visuellement logique.

Pour la communication

Décrire une idée peut s’avérer difficile parfois, surtout quand elle n’a pas encore germé. Cependant, et c’est bien connu de tous, une image vaut toujours mieux que plusieurs mots. C’est pour cela qu’un message passe toujours plus efficacement quand il est assemblé sous forme de visuels. Le moodboard permettra à votre audience de cerner rapidement le fond de vos pensées.

Moodboard inspirant et efficace : le guide complet de conception

Le moodboard se présente aujourd’hui comme l’outil permettant de révolutionner l’engagement des entreprises et l’expérience client. Il faut six (06) étapes principales pour mettre en place un moodboard à la fois inspirant et efficace.

1.     Choisir le bon format

La première phase dans la création de votre moodboard sera de choisir le format à utiliser. Pour ce faire, vous devez prioriser l’objectif que vous souhaitez atteindre. Est-il question de rassembler les idées pour un projet personnel ? S’agit-il de convaincre un partenaire, un collaborateur ou un acheteur important ? Vous aurez à choisir entre deux types de moodboards ici : les modèles physiques (ou papiers) ou les modèles digitaux.

S’il peut paraître un peu désuet, retenez que le moodboard en version papier fait rapidement bonne impression quand il est bien réalisé. La clé de réussite se trouve ici dans la présentation. Les possibilités sont nombreuses. Vous pouvez épingler vos éléments sur un mur ou sur un tableau en liège. Sinon, les organiser esthétiquement autour d’une table peut aussi faire l’affaire. Votre audience pourra alors se rapprocher pour interagir avec le contenu. Vous devez aller au-delà du simple découpage-collage et laissez votre talent de création s’exprimer. Ajoutez par exemple du mouvement, diverses textures, des objets à prendre en main, etc. Il est aussi possible de faire intervenir d’autres sens (l’odorat, le doucher, etc.) pour instaurer une expérience plus immersive qui fera mieux passer votre message.

Quant aux moodboards digitaux, il faut retenir que c’est le format vers lequel se tourne la plupart des entreprises, des Web designer ou des créateurs de contenu de nos jours. Il est incroyablement efficace et pratique quand il est bien réalisé. De plus, il existe plusieurs outils pour vous aider dans l’accomplissement de votre tâche. Il faudra cependant vous poser certaines questions. Combien de diapositives souhaitez-vous utiliser ? Le fichier sera-t-il partagé en ligne ou non ?

2.     Rassembler les données

C’est ici que le véritable travail commence. Quel sentiment désirez-vous faire passer ? La réponse à cette question vous servira de levier pour savoir le type de contenu à ajouter. Ensuite, répondez aux interrogations suivantes : quels sont les lieux qui expriment ou définissent le mieux votre projet ? Quelles combinaisons voulez-vous laisser dans l’esprit de votre audience ? Sans réfléchir, rassemblez toutes les images en lien avec votre sujet. Architecture, cuisine, histoire, cinéma, illustration … l’inspiration se retrouve partout. Le moodboard d’un restaurant japonais pourrait contenir par exemple un visuel de sushi, mais également des images moins évidentes comme du bambou, des champs de riz, un cerisier en fleur, de la porcelaine japonaise, etc.

Votre moodboard sera d’autant plus intéressant qu’il sera diversifié. Pour trouver de la matière, vous pouvez scroller Behance, Dribbble, Pinterest, etc. Internet sera votre meilleur allié à cette étape. Toutefois, il faudra considérer aussi vos expériences réelles. Découpez dans les magazines et photographiez les paysages qui vous inspirent… Absolument tout pourrait devenir un élément pertinent de votre « tableau d’humeur ».

3.     Coordonner les images

Effectuez un tri après avoir terminé vos recherches. Certains des thèmes reviennent-ils plusieurs fois ? Quelles sont les couleurs qui mettent le plus en valeur votre projet ou votre marque ? Rassemblez tous les éléments pour ne retenir qu’une ou deux impressions. Tous les visuels d’un moodboard dans leur ensemble doivent véhiculer la même histoire. Cependant, vous devez vous assurer que chaque image apporte une nouveauté.

Pour avoir une vision complète de votre sujet, vous pouvez par exemple choisir des visuels diversifiés. N’hésitez pas à réaliser différents tableaux si vous avez plusieurs directions. Cela vous permettra d’étudier en parallèle d’autres pistes. Il n’est pas paradoxal de vouloir un côté novateur et urbain pour un nouveau produit tout en cherchant à garder une atmosphère zen et naturelle.

4.     Compléter des descriptions

Il est vrai que c’est autour des visuels que tourne l’essentiel du moodboard. Néanmoins, vous pouvez aller droit au but en ajoutant quelques textes. Il faudra choisir les mots avec minutie et sélectionner les bons emplacements. Les textes doivent être courts et précis tout en apportant une valeur ajoutée au visuel.

Par exemple, une ambiance naturelle et cosy peut être évoqué par des images de textiles ou de végétaux. Vous pouvez ajouter quelques lignes à ces images pour expliquer la façon dont votre projet est connecté à ses valeurs.

5.     Mettre en page

Comme évoqué plus haut, la présentation du moodboard est ce qui importe le plus. C’est donc cette phase qui vous permettra de transformer un ensemble d’images en un moodboard efficace et inspirant. Il existe fondamentalement deux grandes techniques de mise en page :

  • Mise en page symétrique (les visuels ont les mêmes dimensions et ont pratiquement le même « poids » sur le support) ;
  • Mise en page asymétrique (certaines images ont plus de poids et vous pouvez jouer sur la disposition et la taille).

Gardez en mémoire que votre moodboard doit faire passer un message précis. C’est comme un bouquet de fleurs dans lequel chaque élément concourt à l’instauration d’une harmonie générale. Le rendu final naît donc de la juxtaposition de toutes les fleurs pour donner un sentiment durable. Votre moodboard devra ainsi laisser une impression plus grande que tous les visuels prisent individuellement. Il devra exprimer clairement l’idée de votre projet créatif.

6.     Recueillir des avis

À cette étape, votre moodboard est prêt. Cependant, il faudra le tester avant de le présenter à votre audience. En effet, ce qui est clair pour vous ne le sera pas forcément pour les autres. Présentez alors votre création à votre entourage et demandez ce qu’ils en disent. Ont-ils compris la vision globale ? N’y a-t-il pas des éléments qui semblent déplacés ?

Soyez disposé à recevoir toutes sortes de critiques, même si elles ne seront pas toutes faciles à entendre. Gardez l’esprit ouvert pour prendre en compte tous les avis. Ainsi, vous pourrez apporter les changements adéquats. Il est bien impossible de ne pas réussir votre moodboard après cela !

Suivez Mopnantes sur Google Actualités :

Partagez votre avis